SIPEEY

...Système dInformation Populaire pour les Collectivités Locales au Sénégal

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Commune de Sahm Notaire

Envoyer Imprimer PDF

Historique               Visiter le site Officiel de la Commune d'arrondissement

Le peuplement de la commune est récent et date de trente ans seulement. Ses premiers occupants sont les déguerpis de la banlieue proche de Dakar. Ce processus historique a débuté en 1966 avec l’installation des quartiers dits de premiers Guédiawaye dont certains ont même conservés leur nom de quartier (Gibraltar 2, Darou Salam, Sam, Gueule Tapée 2).

Les principaux événements qui, ont marqués la vie sociale, économique, politique et culturelle de Sam Notaire depuis son occupation sont dans le profil historique


Géographie

SITUATION GEOGRAPHIQUE

La commune d’arrondissement de SAM Notaire est situé au centre du département de Guédiawaye et polarise la quasi-totalité des infrastructures du secteur administratif. Elle est limitée :

  • Au Nord par le littoral atlantique
  • A l’Est par la rue latéritique séparant les cités hamo 4, 5, 6 de la commune de Ndiaréme Limamoulaye
  • Au Sud par l’avenue Serigne Fallou Mbacké
  • A l’Ouest la rue latéritique longeant le Cem Banque Islamique à la corniche.

Climat

Son climat de type océanique favorise une température idéale se situant en dessous de 30°C en toute saison. La commune grâce à sa situation côtière bénéficie d’une bande de filaos le long de son littoral qui en fait une zone touristique naturelle avec une longue plage de sable fin.

Démographie

Au dernier recensement de 2002 la population de Sam Notaire était estimée à 58.864 habitants répartie sur une superficie de 2,632km2, soit une densité moyenne de 22.365hbts au Km2. Compte tenu d’un taux de croissance démographique de l’ordre de 3% par an, il est clair que la population n’a cessé de croître depuis lors et devrait aujourd’hui envoisiner au moins les 60.000Hbts. Etablit dans les 35 quartiers (4886 concessions) que compte la commune, elle vit dans des habitations de types divers.

L’autre fait marquant est la jeunesse de cette population ; cette couche sociale représente en effet prés de 60% de la population totale et se caractérise par une prédominance de la gente féminine. Les wolofs constituent l’ethnie dominante. Il y a aussi d’autres ethnies comme les pulaars, les Jolas, les seréres, les Soninkés, les Man jacks etc. Les quelques données quantitatives ci-dessous, permettront très certainement de mieux cerner le profil socio démographique de la CASN.

Représentation Ethnique Répartition Socioprofessionnelle

Genre

Mosaïque de toutes les ethnies du Sénégal et de quelques-unes

De l’Afrique de l’Ouest

  • Ouvriers 29%
  • Commerçants 21%
  • Artisans 06%
  • Cadres 01,98%
  • Homme 49%
  • Femme 51%
  • Population active : 53 % dont 25 % à la recherche d’emploi : 42 % Travaillent à Dakar

Source : DPS 2002

Projection issue du recensement de 2002 (DPS)

Nombre de concession Nombre de ménage Hommes Femmes

Total

Taille

Moyenne

Rapport

De

Masculin.

4886 7465 29519 29345 58864 7,9 101

11

La commune connaît des mouvements saisonniers de populations assimilables à un phénomène d’exode rural. L’arrivée de ces populations souvent jeunes sur un espace non extensible, contribue beaucoup à la densification de la concentration humaine sur le périmètre.


Le Maire

texte


Le Conseil Munucipal

Données Conseil Municipal


Economie

Données Economiques


Infrastructures et Equipements

LES INFRASTRUCTURES

Les activités artisanales centrées autour de l’artisanat d’art sont concentrées au niveau du village artisanal et un peu au centre sauvegarde qui s’investit plus dans la formation des jeunes. Les femmes s’occupent globalement de la teinture de la coiffure ; de la couture qu’elles pratiquent au niveau du centre Mantoulaye GUENE mais pour la plupart au niveau d’ateliers flottants à l’ombre des rues.

Le Village artisanal : il est crée en 1991 et se trouve au niveau du bloc administratif. Il compte 350 cantines dont le recouvrement revient à la ville de Guédiawaye. Prés de mille artisans s’y activent avec 20% de femmes et 45% de jeunes qui sont organisés en associations, groupements de femmes et en GIE.

Le Centre Sauvegarde : crée en 1970, sous tutelle du ministre de la Justice, s’occupe plus particulièrement de la formation des jeunes issus de la déperdition scolaire.

  • Problèmes rencontrés
    • Absence d’infrastructures adaptées
    • Absence de fonds
    • Manque de partenaires
    • Insuffisance de la politique d’encadrement
  • Solutions préconisées
    • Réhabilitation du village artisanal
    • Facilitation de l’accès aux crédits
    • Création d’un centre d’exposition et de vente
    • Formation et encadrement des artisans
    • Participation aux différentes foires nationales et internationales.

DONNEES INFRASTRUCTURES ECONOMIQUES


Education

Education

Concernant ce sous secteur de l’éducation, il n’existe à SAM notaire que deux structures abritant de l’enseignement technique et de la formation professionnelle : le CAFIT et le centre sauvegarde .Cependant le centre sauvegarde du département de Guédiawaye qui est dans notre territoire, dépendant du ministère de la justice, a intégré dans ses activités un volet enseignement technique et professionnelle.

Le tableau qui suit donne une situation concernant la formation professionnelle et l’enseignement technique nous montre les donées de l'éducation.


Santé

Données sanitaires


Sport et Loisirs

Les principales structures sportives sont les ASC, les GFC, les GBC, les écoles de foot, de basket, les écuries de luttes et les clubs d’arts martiaux.

Les ASC de quartiers sont pluridisciplinaires et disposent de plusieurs sections mais elles ne sont généralement actives que pendant les grandes vacances

football (navetane), c’est l’activité la plus pratiquée pendant les vacances. Il polarise le plus de monde. 08 ASC de l’arrondissement compétissent pour les multiples trophées mis en jeux par ODCAV. Elle débute au mois de juillet et se termine au mois d’octobre.

L’inactivité observée après le mouvement « navetane » s’est amoindrie avec l’accession du GFC (Guédiawaye football club) et du GBC (Guédiawaye basket club) à l’élite du sport national.

Il existe aussi en dehors des « navetane » des compétitions (tournois) inter-quartiers. On note la présence de 06 écoles de football qui participent au championnat national. Il comporte chacune 03 catégories : pupille (04 à 07 ans), benjamin (07 à 10ans), minime (10 à 14 ans). Chaque catégorie se compose de 20 élève-joueurs. La tranche d’ âge requise est de 04 à 14 ans

Cependant le basket n’est pas en reste avec la présence du GBC (Guédiawaye basket club) et d’une école de basket : le 16 basket club.

Les Arts martiaux

Il existe cinq clubs d’arts martiaux qui pratiquent plusieurs disciplines. La plus pratiqué est le karaté il existe cependant des pratiquants pour la boxe, le judo, taekwondo et le kung-fu .Ils s’entraînent au CDEPS, au camp des sapeurs pompiers, au dojo.

Le plus en vu de tous est sans nul doute le centre sauvegarde qui a formé des champions d’Afrique et du monde (Abdoulaye Diop, Fodé NDAW, Pape Ibrahima Faye et Ndeye Amy SECK). Ce centre a été à plusieurs reprises champion du SENEGAL.

Lutte traditionnelle

Ce sport est très populaire dans les quartiers à travers des compétitions nommés « mbappatt » qui servent à identifier le potentiel des lutteurs. Il existe 02 écuries de lutte qui regroupent en tout 52 lutteurs dans les différentes catégories et participent dans les tournois de luttes.


Vie Associative

Comme nous le faisait noter Mr NDOYE conseiller technique à la commune d’arrondissement, la vie associative à Sam Notaire est non seulement extrêmement développée mais elle est aussi très dynamique. Elle s’organise essentiellement autour des associations sportives et culturelles de quartier, des groupements de femmes et autres OCB. Ainsi par exemple la plupart des GIE de la commune est constituée des groupements de femmes, la majeure partie d’entre eux mène des activités commerciales, tontine, transformation de céréales, de teinture….


Informations Pratiques

Données informations pratiques

 

Projets recherchant des Partenaires