SIPEEY

...Système dInformation Populaire pour les Collectivités Locales au Sénégal

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Commune d'Arrondissement de Cambérène

Envoyer Imprimer PDF

Historique                                  Visitez le Site Officiel de la Commune d'arrondissement réalisé en Mars 2010 par Mamadou THIOYE

Prière de fidèles layennes à CAMBERENEL'histoire de cambérène, capitale de la cofrérie layénne, se confond à celle de son fondateur , Seydina Limamou Laye. Ce dernier est né à Yoff (Dakar) en 1843. Il a grandi dans ce village Lébou où il exerça le métier de pêcheur.

Il ne fréquenta aucune école et demeura ainsi illettré jusqu'à l'âge de 40 ans où il fut secoué par une forte inspiration. Limamou proclama partout qu'il était investi d'une mission divine, qu'il était le "Mahdi, l'envoyé de dieu que l'on attendait" (Assane Sylla : Mahdi ) et se mit à enseigner les pratiques religieuses qui à l'époque était révolutionnaire, mais qui étaient pourtant d'une véritable orthodoxie musulmane.

Très vite des centaines puis des milliers de fidèles, venant de partout se convertirent à la doctrine de Limamou. Ce regroupement autour du Saint homme, semblable aux mouvements armés maraboutiques antérieurs, fait craindre le colonisateur , qui dépêcha des émissaires à Yoff pour surveiller les activités de Limamou.

Finalement, il fut arrêté par le pouvoir colonial français et déporté à Gorée, durant trois mois.

En 1887 Limamou fut jugé devant le Tribunal de Dakar. Le juge Gilbert Desvallon qui prononça son acquittement écrit dans son rapport "L'instruction a démontré que loin de prêcher la guerre sainte et les doctrines subversives, ce marabout enseignait au contraire la crainte de Dieu, l'obéissance aux parents et au maître et la fidélité conjugale".

Le juge termina son rapport en laissant entendre que Seydina Limamoulaye comptait peu de partisans à Yoff même et qu'il "suffira d'intimer l'ordre au chef du village de Yoff d'en interdire le séjour aux étrangers pour que la puissance de Limamou soit à jamais annihilée" (Assane Sylla: Le Mahdi Seydina Mouhamadou Limamoulaye du Sénégal, Dakar, Avril 1981 édité par l'auteur 132 p.)                                                             

C'est sans doute, pour contourner cette difficulté (Yoff étant un village Lébou) que Seydina Limamou Laye créa dans la brousse environnante, le village Kem Médina (comme Médine en arabe) déformé, en Cambérène, (qui pour d'autre signifie Trou…) appelé aussi Ndingala (dérivé de Ndingue qui veut dire en Wolof l'endroit où l'on garde les aliments du bétail; en Peulh, il signifie Ndillé Ngarré c'est à dire venir répondre à l'appel) pour y recevoir ses fidéles Wolof, Peulh venant surtout du Walo, du Cayor, du Gandiol, du Ndiambour …

A cet époque la presqu'île du Cap-Vert était couverte de végétation, les cambérènois eurent à leur disposition de vastes terres qu'ils débroussaillèrent et cultivèrent.

De 1894 à 1904 le village s'était considérablement agrandi à cause de nombreux émigrants venus adhérer à la doctrine layenne. En 1909, Seydina Limamou Laye s'éteignit et eut pour successeur Seydina Issa Laye, son fils. Mais en 1914, une meurtrière épidémie de peste s'abattit sur le Sénégal. Le village de Cambérène (Ndingala) n'y échappa pas. Les concessions qui étaient regroupées, favorisèrent la propagation de la maladie. Ainsi le site de Cambérène (Ndingala) était devenu effrayant pour les habitants, qui dès lors cherchèrent un endroit plus gai, plus salubre afin d'y mener une existence calme et d'oublier les morts liés à la peste.

Cambérène sur Mer

Ce fut la création de Cambérène Sur Mer en 1914 par Seydina Issa Laye. Il était composé de 7 Huttes (concessions). La population n'était pas importante à l'époque.C'était plus tard qu'on assistera à une importante poussée démographique des populations soit pour répondre à l'appel de Seydina Issa Laye, soit pour des raisons économiques ou sociales.

Les principales activités reposaient sur l'agriculture, l'élevage chez les Peulhs. Le monopole de la pêche était détenu par les lébous.

A Cambérène se mélangent plusieurs ethnies: des lébous, des walo-walo, des séréres, des gandiol-gandiols. Tout un mélange culturel pour créer et enrichir une condition commune à Cambérène.

Une fois installés, les paysans conservèrent les mêmes champs dans les Niayes. De nouveaux émigrants étant arrivés, les terres des victimes de la peste leur furent attribuées. le village de Cambérène grandissait, il importait alors d'organiser les concessions.


Dates repères    

  • 1843 : Naissance de Seydina Limamou Laye à Yoff
  • 1883 : Appel de Seydina Limamou Laye; peu après son appel ce dernier menacé par les colons quitte son Yoff natal pour s'installer à Ndingala avec ses disciples et y crée un village qu'il appellera plus tard Kem-Médina en 1886.
  • 1909 : Disparition de Seydina Limamou Laye
  • 1914 : Transfert du village Kem-Médina sur la Côte à la suite d'une épidémie de peste par son fils Seydina Issa Laye.C'est à la suite que le village prendra le nom de Cambérène
  • 1914 : Création du cimetière et formation des "Heutes" (concessions)
  • 1937 : Construction de la mosquée de Cambérène
  • 1937 : Création du premier dispensaire qui était sur la Côte
  • 1939 : Construction de la première école située sur la Côte
  • 1937-1949 : Instauration de la route goudronnée
  • 1947-1971 : Instauration de l'électricité et de l'eau
  • 1949 : Disparition de Seydina Issa Laye (1er Khalif de la confrérie Layenne)
  • 1949 : Construction de l'école Seydina Issa Laye
  • 1949-1971 : Règne de Seydina Mandione Laye (2ème Khalif de la confrérie Layenne)
  • 1960  : Création du quartier Médina
  • 1971-1987 : Règne de Baye Seydi Thiaw (3ème Khalif)
  • 1982 : Renouvellement de la Mosquée de Cambérène
  • 1986  : Création des quartiers Mbane et Kawsara
  • 1986 -1987 : Installation des égouts (canaux d'évacuation de eaux)
  • 1987 à 2001 : Règne de Seydina Mame Alassane Laye
  • 2001 à nos jours : Règne de l'actuel Khalife Abdoulaye Thiaw Laye
  • 1992 : Construction de la maternité
  • 1995 - 1996  : Création du quartier Deggo
  • 1996 : Cambérène a été érigé en commune d'arrondissement

Les Imams et Chefs de Village :

  • 1er Imam de Cambérène  : Abdou Guèye
  • 2eme Imam de Cambérène  : Mamadou Wade
  • 3eme Imam de Cambérène : Mame Libasse Wade
  • Actuel Imam  : Baye Mbaye Ndondé Hane

Les Chefs de Village

  • 1 er Chef du village  : Sabakhaw Mbaye
  • 2 eme Chef du village  : Malick Diop
  • Actuel Chef du Village :  El Hadji Yatma Diop Hane

Géographie

Contenu Géographie de la commune

Carte Google maps

 {svmap id="3"}


Administration

 Liste des Conseillers

N° d'ordre

Prénoms

Nom

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36

Babacar
Demba
Mamadou
Ousseynou
Alassane
Babacar
Cheikhou
Mame Libasse
Abdoulaye
Mamadou
Fatoumata
Alioune
Alassane
Seydina Issa
Makhona
Ibrahima
Banda
Seydina Mandione
Ndèye Fatou
Abibatou
Aïssatou
Issa
Libasse
Mbargou
Rokhaya
Mame Amadou
Magatte
Sabakhaw
Ramatoulaye
Sadikh
Libasse
Maty Khaly
Ibrahima Laye
Mamadou Matar
Samba
Maro

BA
BA
BA
DIAGNE
DIONE
DIOP
DIOP
DIOP
TALL
FAYE
GAYE
GOMIS
KANE
KANE
MBAYE
MBENGUE
MBOUP
NDIAYE
NDOYE
NIANG
NIANG
NIANG
NIANG
NIANG
NIANG
SAMBA
SARR
SECK
SENE
SEYE
SOW
THIAM
THIAW
THIOUB
THIOUB
TIREIRA


Le Maire

Prénom et Nom : Alioune Gomis
Nationalité : Sénégalaise
Age : 53 ans
Situation familiale : Marié, deux épouses - 4 enfants en charge
Adresse : Cambérène quartier Médina

Niveau d'étude

Certificat d'étude Primaire en 1965
Enseignement secondaire jusqu'en 4ème au collège notre Dame du Liban
Formation comptable 3 années au cours commercial Jean de la Fontaine

Expérience Professionnelle


Société Dakaroise d'Equipement

  • 1973 à 1974 : Vendeur
  • 1974 à 1976 : Caissier
  • 1976 à 1979 : Chef de service crédit
  • 1979 à 1984 : Chef d'Agence régionale

Programme de Développement de l'Enfant et de la Famille

  • 1987 à 1988 : Président Commission Santé
  • 1988 à 1990 : Secrétaire Géréral
  • 1990 à 2002 Comptable / Conseiller financier
  • 1998 à 2001 Cumulativement Comptable Programme Micro / Crédit des PDEFs affiliés au CCF

Le Conseil Munucipal

Données Conseil Municipal

Les Commissions

  • Commission des finances et des affaires économiques
  • Commission santé et hygiène publique
  • Commission éducation et formation
  • Commission jeunesse, sport et loisirs
  • Commission urbanisme, environnement et assainissement
  • Commission pêche et agriculture
  • Commission affaires religieuses et coutumières
  • Commission halls et marché
  • Commission d'organisation
  • Commission communication et relations extérieures
  • Commission des transports
  • Commission développement social
  • Commission études générales et planification
  • Commission sécurité
  • Commission arts et culture

Economie

La commune d’arrondissement de Cambérène possède une façade atlantique assez large pouvant permettre le développement de la pêche et d’activités touristiques. Mais la pêche souffre des problèmes de moyens financiers, de suivis, d’infrastructures qui font qu’aujourd’hui qu’elle se trouve dans une situation très difficile. Néanmoins cette commune dispose de deux unités de traitements des ressources halieutiques, d'un nouveau marché qui commence à devenir attrayant. Cependant l'éloignement de la principale route d'une part et la forte concurrence des marchés environnants mieux aménagés d’autre part font que le marché est moyennement fréquenté.

Le commerce et l’élevage sont les activités dominantes.

Pour l’agriculture, les problèmes liés au manque d’engrais, d’espaces et d’outils freinent cette activité pourtant porteuse de beaucoup d’espoir.

La population se plaint aussi du manque d’infrastructures commerciales, de structures de formation professionnelle et des cyber espaces permettant de réveiller les analphabètes dans le monde actuel où les nouvelles technologies de l’information et de la communication constituent le moteur de développement à l’ère de la mondialisation. 

SECTEUR PRIMAIRE

Le secteur primaire est essentiellement composé : de maraîchages, de pêche artisanale, de l'élevage, de l'aviculture, de l'agriculture dans les niayes, de jardinage.

SECTEUR SECONDAIRE

Le secteur secondaire composé de : Deux usines de traitement des poissons (Mandiang et frères tél.:8351101 - ADBA LA BLANCHE 8356622), de GIE, de menuiseries, de plomberies, de quincailleries, de métallurgies, de garages mécaniques, de boulangeries, de carrelage, d'électroménager, de teinture et de couture.

SECTEUR TERTIAIRE

Composé essentiellement de : mutuelles d'épargne et de crédit (UNACOIS - IMCEC - ENDA - GEC "Takku Liguey"), de transporteurs, de pharmacie, de clinique, de maternité, de poste de santé, de studios photo, de télé centres, de gardiennage de voitures, de salons de coiffure, de marché public, de boutiques et de GIE.

Usine de traitement de ressources halieutiques Mandiang et Frères

C’est une entreprise qui s’est spécialisée dans le domaine de l’exportation du poisson frais. Le personnel est composé de 9 personnes en permanence dont 02 administratifs. Ses principales partenaires sont :

  • ITTICAESTENSE (Italie)
  • BLUE MARLIN (Venise)
  • H.L.B TROPICAL FOOD (Allemagne)
  • DAFERERAS DIMITRIOS (Athènes Grèce)

Usine de poisson ADBA

C’est un groupement d’intérêt économique de mareyage qui se trouve en face de la plage de Camberene.Son domaine d’activité est le même que celui de l’établissement Mandiang et Frères 

Les Institutions Mutualistes Communautaires D’épargne et de Crédit

 

 

IMCEC

UNACOIS

 

ENDA

"Takku Liguey"

 

Comme leurs noms l’indiquent, ce sont de institutions d’épargne et de crédit. C’est à ce titre qu'elles interviennent par des programmes de financement pour aider leurs mutualistes (la population) à se prendre en charge économiquement de manière à sortir du cercle vicieux de la pauvreté.

Agriculture

L’agriculture a toujours été une activité traditionnelle et génératrice de revenu à Cambérène. Dans les temps, la majeure partie des familles natives de ce terroir possédait des terres cultivables pour assurer leurs besoins quotidiens. Mais aujourd’hui, cette activité est négligée par certains au profit du secteur moderne. Cependant les cambérènois ont conservé leurs champs dans la zone des Niayes. Le système de métayage a largement gagné du terrain dans ce secteur avec l’utilisation de la main d’oeuvre étrangère. Les outils sont rudimentaires et les exploitations souvent de petites tailles. Les principales cultures sont: les légumes, le maraîchage (haricots, choux, tomates, oignons... ). Les rendements sont faibles et les produits sont souvent écoulés sur le marché Dakarois ou sur le marché extérieur.

Les Types de Commerces

Les différentes activités commerciales exercées au niveau de la commune se résument autour des boutiques de détaillants, des magasins demi-gros, des télé centres, de dépôt de gaz, de coiffeurs, de blanchisseurs, de tailleurs, de quincailleries, de merceries, de dépôts de ciment, de moulins à mil et de magasins de pièces détachés.


Infrastructures et Equipements

Données


Education

Avec la loi de la décentralisation la commune de Cambérène a la compétence de gérer les écoles primaires, les garderies d'enfants, les écoles franco arabes et les daaras. Cependant le CEM qui dépend de la ville de Dakar est fortement appuyé par la commune car ce sont les enfants issus de nos différentes écoles primaires qui y poursuivent leurs études. C'est ainsi que le budget alloué aux fournitures scolaires et matériels didactiques est passé de deux millions à cinq millions de 2002 à 2005. Une grande cérémonie de remise des fournitures est organisée chaque année en la présence des autorités religieuses, coutumières et administratives.

La Mairie a construit en 2004 un bâtiment dans l'école Sydina Issa Laye B qui sert de bureau pour le Directeur et de magasin de stockage des matériels scolaires. En 2004 et en partenariat avec le ministère de l'éducation nationale quatre classes ont été construites à l'école Seydina Issa Laye B, deux classes à l'école Cambérène 3 et un CEM en 2003. 

Les écoles :

La commune de Cambérène comporte cinq écoles publiques, deux écoles primaires privées, trois garderies d'enfants, des écoles franco arabes et des daaras.

Les écoles publiques sont :

  • l'école Seydina Issa Laye A
  • l'école Seydina Issa Laye B
  • l'école Seydina Mandione Laye
  • l'école Cambérène 3
  • le CEM de Cambérène

Les écoles privées sont :

  • l'école primaire "Kem Médine"
  • l'école primaire Serigne Bara Mbacké

Les garderies d'enfants sont :

  • la garderie Seydina Issa Laye
  • la garderie Sant chérif Ousseynou Laye
  • la garderie de Cambérène 2

Il existe beaucoup de franco arabes dans le territoire communale mais les plus significatives sont :

  • Franco arabe Seydi Thiaw Laye
  • Franco arabe Seydina Issa Laye de Cambérène 2
  • Franco arabe Seydina Mandione Laye

Il existe aussi beaucoup de daaras mais le plus moderne est le Daara Seydina Limamou Laye. 

Quelques statistiques :

Ecole Seydina Issa Laye A / Tél. : 835 78 22

Date de création

1949

Nom du Directeur

Mr Diarra

Nombre d'enseignants

12

Nombre d'élèves

811

Nombre de filles

380

Nombre de garçons

451

 

Ecole Seydina Issa Laye B / Tél. : 835 78 22

Date de création

2000

Nom du Directeur

Mr Malick Coumba Diouf

Nombre d'enseignants

12

Nombre d'élèves

762

Nombre de filles

352

Nombre de garçons

410

 

Ecole Seydina Mandione Laye / Tél. : 835 95 06

Date de création

1981

Nom du Directeur

Mme Rokhaya Mbengue

Nombre d'enseignants

14

Nombre d'élèves

740

Nombre de filles

380

Nombre de garçons

360

 

Ecole Cambérène 3 / Tél. : 835 03 01

Date de création

1994

Nom du Directeur

Mr Fall

Nombre d'enseignants

14

Nombre d'élèves

624

Nombre de filles

327

Nombre de garçons

247


Santé

A Cambérène comme partout d'ailleurs, les problèmes de santé qui se posent sont souvent le manque d'infrastructures sanitaires et le déficit de personnel qualifié. Dans le principal poste de santé qui se trouve à l'entrée du village, le corps médical se compose d'un infirmier d'état, d'un infirmier militaire, de deux agents sanitaires, d'une aide infirmière, d'un vendeur de ticket et d'un dépositaire. La capacité d'accueil dans ce poste est de 50 malades par jour et pour concernant le programme élargi de vaccination on a en moyenne 30 par semaine. Leurs structures se composent de 2 salles de consultations, d'une salle de vaccination de pansement, d'une salle d’injection, d'une salle de vaccination, d'une salle d'attente et dispense des soins en consultations générales et prénatale, en petite chirurgie, dans la suivie des enfants (nutrition ) en PEV et il y a aussi l'initiative de Bamako.

A part le poste de Santé, il y a la maternité de Cambérène qui se situe sur la route des cimetières. Dans cette maternité, on y compte 6 salles d'hospitalisation, de 2 salles de consultations, d'une salle d'accouchement et d'une salle d'attente.D'ailleurs elle a été fermée parce que la toiture risquait de s'affaisser.

Les autres infrastructures sanitaires que l'on peut trouver à Cambérène sont : un cabinet dentaire qui se situe au sein de l'Ecole Seydina Issa Laye et qui géré par le Programme de Développement de l'Enfant et de la Famille ( PDEF) .

Il y a aussi une Clinique Privée à Cambérène II en face de la mer et qui gérée par Madame Niang Marie Ndiaye elle même qui en est la propriétaire.

Quatre pharmacies assurent le ravitaillement des populations en médicament : 2 pharmacies dans le village et 2 autres à Cambérène II.

Un nouveau centre de santé de référence qui comportera plusieurs services est construit et doit être incessament ouvert.

Contact :
Poste de Santé Cambérène
Adresse  : Deggo
Tel : 835. 66. 11
Nom de l'infrmier chef de poste : Mr Thierno MBENGUE


Sports et Loisirs

RAPPEL DES COMPETENCES DE LA COMMUNE : (art 35 de la loi 96-07 portant transfert des compétences aux régions, communes et communautés rurales)

  • La promotion et l'animation du sport et des activités de jeunesse.
  • L’impulsion, l’implantation, l’organisation et l'encouragement de la pratique des sociétés éducatives.
  • L’appui aux associations sportives et culturelles.
  • La gestion des stades municipaux, centres et parcours sportifs, piscine, air de jeu, arène.
  • Le recensement, l’organisation et la participation à l’équipement des associations sportives et culturelles.
  • La participation à l’organisation des compétitions.

SPORTS

Dans le territoire commune, il existe 09 ASC Nawétanes (Deggo, Rakadiou, Ndingala, Diamono, Jappo, Diamegueune, Cambérène 2, Nations Unies, Kawsara), un club qui joue dans le championnat national de deuxième division (ASC Cambérène), créée depuis 1965 et dont l'actuel président est Abdoulaye Tall (4ème vice président à la Fédération Sénégalaise de Football chargé des Petites Catégories), une académie de football qui regroupe en son sein toutes les écoles de football (09) de Cambérène, un Dojo de Karaté (Saloum Karaté Club), une salle de Gymnastique et de Musculation et un club des vétérans du football de Cambérène.

La commune alloue une subvention annuelle aux ASC nawétanes et l'académie de football (100 000 F chacune), à l'ASC Cambérène (3 000 000 F), à la zone 8A de l'ODCAV 1 de Dakar qui gère les Nawétanes à Cambérène (2005 : 500 000 F / 2004 : 1 500 000 F), au Dojo de Karaté (50 000 F), etc. ...

L'ASC Cambérène joue dans le championnat national de deuxième division et regroupe en son sein les meilleurs footballeurs issus des différents quartiers de Cambérène et environs. Une équipe de basket est en cours de construction et elle devra s'engager dans les compétitions de la saison 2005/2006. Une section de natation a été aussi mis sur pied qui devra participer dans les compétitiuons 2005/2006. Néanmoins des nageurs de l'ASC Cambérène ont eu à participer pendant la traversée de Dakar-Gorée et dans d'autres compétitions pour non licencié organisées par la Fédération Sénégalaise de Natation.

La Zone 8A organise les nawétanes pendant la période des vacances et il est à noter que l'ASC Deggo de Cambérène a gagné en 2004 la coupe des phases nationales des nawétanes. Cette performance est une prouesse très significative car la coupe n'était plus remportée par une équipe de Dakar depuis 1994.

Des tournois de football sont organisés dans la commune. c'est ainsi qu'on peut citer le Tournoi annuel de l'ASC Diamono, le tournoi de foot plage de "Gazou", etc. ...

La commune essaye d'organiser chaque année le tournoi doté de la coupe du Maire de Cambérène.

Les vétérans quant à eux organisent tous les dimanches des matches au terrain de Cambérène. Ces matches permettent à ces férus du ballon rond de se rappeler le bon vieux temps de se voir et d'échanger.

De grands joueurs de Golf se trouvent également à Cambérène.

OBJECTIFS SPORTIFS:

  • Elever le niveau de la pratique
  • Promouvoir certaines disciplines sportives comme le Basket, le judo, le karaté, hand-ball, volley ball.
  • Promouvoir l’animation sportive
  • Disposer de structure de développement économique, culturel, social, sportif par le biais des ASC.

ACTIVITES A MENER POUR LES SPORTS:

  • Création de véritables ASC de quartiers, subventionner les ASC, récompenser les meilleurs ASC encourager la création de G.I.E par les ASC , appui aux manifestations sportives tels que les tournois.
  • Création d’école de sport de la commune, tournoi de la commune, équipements sportifs, entretien du parcours sportif, construction d’un terrain de basket, Hand-ball, Volley-ball et d’une salle de Judo et Karaté, aider l’ASC Cambéréne dans ses objectifs ( subvention, équipement, transport ).
  • Organisation chaque année de la coupe du maire de Cambérène.

LOISIRS

Les éclaireurs, Pionniers, Croix rouge, Projet de Développement et d’éducation de la famille.Certains de ces mouvements sont peu dynamiques.

Cette année la Commune en partenariat avec AECES/Cambérène a organisé un patronage qui a duré 21 jours pour récompenser les meilleurs élèves des écoles de Cambérène.

Le village de Cambérène n’est très riche dans le domaine des loisirs. Rappelons-le c’est un village dans lequel la religion occupe une place très importante. Mais du fait de certain mouvement d’ ASC et des activités de vacance quelques types de loisirs se font remarquer.

C’est ainsi qu’on note l’organisation de pique-nique sur la plage, de certains jeux de plage à caractère sportifs (tennis, volley, baignade, course etc...).

OBJECTIFS POUR LES LOISIRS:

  • Offrir à la jeunesse des activités saines pour leur développement culturel, social, économique.
  • Disposer de structures vivantes et dynamiques.
  • Organiser des manifestations régulières.
  • Protéger les jeunes contre certains fléaux
  • Intégrer les jeunes dans le processus de développement économique
  • Faire une jeunesse entreprenante et responsable.

ACTIVITES A MENER POUR LES LOISIRS :

  • Redynamisation des mouvements de jeunesse (éclaireurs, scout, Croix rouge …).
  • Participer à la formation des encadreurs
  • Assistance aux mouvements de jeunesse
  • Organisation de camps de vacance dans la commune
  • Organisation annuelle d’une semaine communale de la jeunesse de la culture
  • Création d’un centre d’information sur la formation et l’emploi des jeunes
  • Lutte contre la drogue
  • Surveillance des plages
  • Construction d’un foyer des jeunes
  • Vulgarisation des G.I.E
  • Célébration des journées nationales sur la drogue, le tabac, …
  • Attribuer certains marchés de la commune aux G.I.E de jeunes qui en ont la possibilité et qui le sollicitent

INFRASTRUCTURES

Parmi les infrastructures qui se trouve dans la Commune on peut compter le stade de Cambérène doté d'un terrain de football, d'un plateau multi fonctionnel de basket ball et handball, d'une tribune de plus de 700 places et d'un bâtiment qui abrite les vestiaires et la maison du gardien. Le terrain de la plage communément appelé "Terrain Diamono" quand à lui a une aire de jeux pour le football et des vestiaires. Le Dojo se trouve dans le complexe scolaire Seydina Issa Laye et la salle de Gymnastique et de Musculation dans les locaux du centre social de Cambérène.

Le centre social qui vient d'être entièrement rénové cette année (2005) par la ville de Dakar démarre ses activités.


Vie Associative

Les associations qu’on retrouve au niveau de la commune de Camberene sont diverses. Les principales sont les suivantes :

  • la Convention pour la Restauration de Camberene (CRC)
  • l'Association Sénégalaise de Soutien Aux Diabétiques / Section de Cambérène "ASSAD"
  • Le Programme de Développement de l'Enfant et de la Famille "Seydina Issa Laye" PDEF/SIL
  • l'Association "Farlu Ci Diiné Ji"
  • l'Association des Encadreurs de Collectivités Educatives du Sénégal / Section Cambérène "AECES/Cambérène"
  • l'Association Sant Serigne Ablaye "ASSA"
  • les Associations Sportives et Culturelles (ASC)
  • Les "Clubs"
  • Les Dahiras
  • l’Association Socioculturelle "Seydina Limamou Lahi"
  • les Mbotayes
  • les tontines
  • les groupements de femmes

Quelques Associations de la Localité

La Convention pour la Restauration de Camberene

Date de création : octobre 1997. Président : Libasse HANE

Activités

- Créer une école
- Mener d'abord la réflexion au niveau des "maas" pour y intéresser les jeunes
- Développer la recherche personnelle avec des causeries, des thé-débats dont les animateurs ne sont autres que les membres de l'école et de l'association, ou toute autre personne dont l'érudition peut intéresser les activités de la Convention à l'apprentissage des messages de Seydina Limamou (PSL)
- Sensibiliser la population sur les enjeux de ce que la CRC entend faire pour une contribution financière plus efficace lors des cérémonies religieuses, avec en plus la pérennisation d'une forme d'assistance au Khalife
- Rechercher la mise en place d'un système de collecte de la zakat au niveau des jeunes
- Investir les créneaux laissés vacants pour ne pas faire double emploi
- Développer la production intellectuelle layène ainsi que la recherche des sources orales en voie de disparition
- Mettre en place une bibliothèque religieuse ou plutôt un centre de ressources religieux pour aider ceux qui veulent faire de la recherche, mais surtout pour constituer la mémoire de la confrérie par une banque de données multidisciplinaires
- Travailler à la mise en place d'un site Internet sur la confrérie pour vulgariser le message de Seydina Limamou (PSL)
- Editer un bulletin d'information annuel pour servir de relais
- Instituer des journées culturelles annuelles pour vulgariser le message du Mahdi
- Apporter le soutien de la CRC à toute structure œuvrant dans la religion (groupe bâches, dahiras etc…)
- Sensibilisation à grande échelle en partant du chef de famille jusqu'au chef de village en passant par les chefs de "heut" et de quartier
- Intéresser les habitants de Cambéréne II
- Délimiter avec les autorités et la commune, le village par une implantation de bornes et panneaux indiquant clairement les interdits
- Lutter contre les mauvaises habitudes en essayant de localiser tous ceux dont l'activité peut à la longue nuire à l'image de marque du village (malfaiteurs, vendeurs de drogue et prostitués etc…), avec l'appui des autorités religieuses, administratives et coutumières
- Sensibiliser sur l'interdiction de la musique dans les baptêmes, mariages et autres tours de thé…
- Réfléchir à la mise en place d'un vaste programme d'insertion pour les jeunes membres de la convention qui sont sans emploi
- Mener régulièrement des opérations de nettoiement du village et des lieux de culte
- Entreprendre des démarches pour la création d'un poste de police administrative au sein du village
- Sensibiliser les "maas" de femmes pour la tenue d'un vaste forum de concertation sur les gaspillages dans les cérémonies familiales

Objectifs

- Aider les jeunes du village à mieux connaître leur religion et plus particulièrement les enseignements de Seydina Limamou (PSL)
- Oeuvrer dans les activités de la religion
- Participer à l'œuvre de construction du village


L'Association Sénégalaise de Soutien Aux Diabétiques du Sénégal/Cambérène

Cette association qui est très active dans l'aide et le soutien des malades du diabète dans le village, organise, chaque année, lors de la journée mondiale du diabète, des manifestations sur les dangers du diabète, comment il faut faire pour ne pas attraper cette maladie et comment vivre avec si on est atteint. Lors de ces cérémonies du sucre pour diabétique est distribué gratuitement aux ayants droit et des dépistages au hasard sont faits pour les populations qui le désirent.

Cette année 2005, le thème était "Diabète et soins des pieds" et la journée a été organisée à la Mairie de Cambérène le 30 novembre.


Le Programme de Développement de l'Enfant et de la Famille "Seydina Issa Laye" PDEF/SIL

Cette structure, affiliée au Christian Children Fund / Sénégal (CCF/Sénégal), travaille dans le domaine d'aide aux enfants issus des familles démunies. Pour ce faire elle recrute ces enfants et leur trouve des parrains qui sont en Europe, aux USA, au Canada, etc. ... qui les aideront pour qu'ils puissent avoir ce minimum vital qui leur permettrait de s'épanouir. Le PDEF/SIL s'occupe de la correspondance des enfants avec leurs parrains et leur assure les soins de santé primaire, les fournitures scolaires et autres frais inhérents à la bonne éducation de ces enfants.

Le PDEF/SIL assure également aux écoles primaires publiques la fourniture de matériels didactiques tels que registres, craies, livres etc. ...

Lors des campagnes de vaccination initiées par le ministère de la santé en rapport avec le poste de santé et la Mairie de Cambérène, le PDEF/SIL octroie des subventions au comité local de santé pour que celui ci puisse faire correctement le travail et faire face aux nombreuses charges.


L'Association Farlu Ci Diiné Ji

Farlu Ci Diiné Ji "FCDJ"est une association qui a des antennes à l'etranger notamment en Italie, en Espagne et aux USA. Cette association dont le président d'honneur est le porte parole du Khalife Chérif Ousseynou Laye et le président Mame Libasse Diop évolue dans le domaine de l'organisation des jeunes pour une meilleure sensibilisation sur les MST/SIDA. Elle oeuvre également dans la vulgarisation et le respect des sermons de Limamou Laye lors des tours de thé et des cérémonies religieuses.

C'est ainsi que FCDJ en partenariat avec des structures de l'USAID organise chaque année des séminaires et des sessions de formation pour les jeunes du village et de l'association sur les MST et le VIH/SIDA.

La plus grande manifestation de cette association est l'appel de la jeunesse organisé chaque 25 décembre et dont la principale activité est la conférence animée par le président d'honneur Chérif Ousseynou Laye "Porte Parole du Khalife Général des Layènes"


L'Association des Encadreurs de Collectivités Educatives du Sénégal / Section Cambérène "AECES/Cambérène"

L'AECES/Cambérène évolue dans le domaine de l'encadrement des enfants dans les colonies de vacances, centres aérés et patronnages. Elle organise également en partenariat avec AECES/Nationale des sessions de formation de moniteurs de collectivités éducatives. C'est ainsi beaucoup de moniteurs ont pu trouver du travail dans les garderies d'enfants de Cambérène et environs.

Cette année 2005 en partenariat avec la commune l'AECES/Cambérène a pu organiser un patronnage pour les meilleurs élèves de la commune.


L'Association Sant Serigne Ablaye "ASSA"

L'ASSA est une association regroupant des jeunes et a pour objectif essentiellement de rendre propre le village et d'assurer un système d'entraide et de solidarité entre ses différents membres.

Pour atteindre ces objectifs qui sont nobles l'association compte trouver les moyens de sa politique en créant un cyber, en trouvant des partenaires à l'intérieur et à l'extérieur du pays, en vendant des cartes de membres et en versant des cotisations.


Les associations sportives et culturelles

Ce sont des associations de jeunes qui œuvrent pour le développement de leurs quartiers. Le principe de fonctionnement est le suivant : l’assemblée générale élit un comité directeur et ce dernier désigne en son sein un bureau qui assure le fonctionnement de l'ASC. Les ressources proviennent des cotisations des membres, de la vente de cartes de membres ainsi que des produits des manifestations.


Les Clubs

Ce sont des associations par tranches d’âges qui se retrouvent presque tous les jours et en particulier les Dimanches . L’objectif de ces clubs vise à promouvoir le renforcement de l’unité, la cohésion pour des décisions majeures. Ils englobent aussi l’entraide, la solidarité, l’hospitalité et le raffermissement des relations entre les personnes de manière a œuvrer pour une même cause. L’idée de la création de ces clubs vient de SEYDINA ISSA ROHOU LAHI.


Les Dahiras

Ce sont des organisations à caractère religieux. Leurs ressources proviennent des cotisations et des dons. Il n’y a aucune activité économique dans ces structures. Les principales activités constituent l'organisation de chants religieux et de conférences.


L’association socioculturelle "Seydina Limamou Lahi"

Contexte Historique :

C’est en 1989 que Les femmes de Camberene se sont regroupées autour d’une association socioculturelle «Seydina Limamou Lahi» pour apporter leur modeste contribution face aux problèmes auxquels elles sont confrontées. En cela elles sont imitées par les cellules de Dakar, Guediawaye. Thiaroye sur Mer…

C’est ainsi que partie de rien et sous la conduite de Serigne Mbacke Thiaw Lahi, cette association a construit avec l’appui du Maire de Dakar un Institut Islamique moderne sis à Camberene en face du Mausolée etil a été inauguré le 11 juin 1999.

 

Objectifs :

  • Participer à l’éducation morale et religieuse des populations
  • Contribuer à l’amélioration de leurs conditions sociales et à la lutte contre la pauvreté
  • Contribuer à l’effort de développement économique et social des couches les plus vulnérables

Ressources

Les ressources proviennent essentiellement de :

  • Produit de la vente des cartes de membres
  • Cotisations mensuelles des membres
  • Libéralités et appuis de certains partenaires

Perspectives

Equipement complet de l’institut
Extension de l’institut par la réalisation de la seconde tranche
Renforcement des cellules déjà créées
Création d’autres cellules dans les différents villages
Ouverture de l’institut à toutes les couches et catégories sociales pour leur éducation
Insertion des femmes dans des activités génératrices de revenus


Informations Pratiques

 

Projets recherchant des Partenaires