SIPEEY

...Système dInformation Populaire pour les Collectivités Locales au Sénégal

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Commune d'Arrondissement de Dalifort-Foirail

Envoyer Imprimer PDF

Historique                                Visitez le Site Officiel de la Commune d'Arrondissement réalisé en Mars 2010 par Ramatoulaye SENE et Mamadou MBODJI

Ventes de Moutons, de Chèvres, de Vaches à DALIFORT-FOIRAILL’idée de la création de cette localité est venue d’un ressortissant malien dénommé Demba Diop. Ce dernier arriva au Sénégal en 1927, il fit connaissance à un italien dénommé Ernest Christian, un fleuriste et exportateur de matériaux ferreux en Europe en 1937. C’est par l’intermédiaire de cet italien qu’il aménagea un jardin horticole en 1941  à Dalifort et s’y fixa de manière pérenne en 1943.

En 1957 Dalifort connut sa vraie occupation avec l’arrivée de ses premières communautés. Cette expansion spontanée et progressive fut possible grâce à l’action combinée de la migration rurale et urbaine. Le cadre institutionnel doit son existence à l’approfondissement d’un long processus de décentralisation initié par le gouvernement sénégalais depuis 1966 pour assurer une gestion de proximité et une responsabilisation accrue des populations à la base. C’est dans cette optique que la ville de Pikine fut  divisée en 16 communes d’arrondissement par décret n° 96-795 du 30 Aout 1996.

De nos jours, Dalifort est l’une de ces communes d’arrondissement, à l’instar des autres, elle est dotée de la personnalité morale et financière. La Commune d’Arrondissement de Dalifort Foirail est créée le 30 Avril 1996 par décret n°96745.


Géographie

Situé dans la région de Dakar elle est une partie intégrante de la ville de Pikine.

Elle couvre une superficie de 253,67 ha, la Commune compte une population cosmopolite d’environ 35.000 habitants. L'ethnie dominante reste les Halpulaars, suivis des Sérères, Wolofs, Joola, et d’autres ethnies. D'autres nationalités, notamment guinéennes, libériennes, maliennes, sierra-léonaises et françaises y vivent harmonieusement. Cette superficie peut être découpée comme suit :

  • zone horticole……………………………….….......50,44 ha
  • zone industrielle………………………………........52,10 ha
  • zone artisanale………………………………….…....13,00 ha
  • zone d’habitat…………………………….……….....119,33 ha
  • zone contrainte (sous la haute tension)……..10,50 ha
  • zone de contrainte composée de la ligne haute tension sur 10 ha OS et l’autoroute sur 8 ha 26.

Elle est située entre 170-24 et 170-27 de longitude Ouest de 140-43 et 140-146 de latitude Nord en ordonnées solaires.

 Carte Google Maps

{svmap id="22"}

Elle est limitée :

Au Nord par la route National 1, portion comprise entre le carrefour de Cambèrène et son intersection avec l'ancienne Route de Rufisque;

A l'Est par l'ancienne Route de Rufisque, du  carrefour de Pikine à son intersection avec la route du centre océanographique puis la route du centre jusqu'à la mer;

A l'Ouest par la route de Cambérène, tronçon compris entre son intersection avec la route nationale et l'ancienne route de Rufisque;

Au Sud par la route de Rufisque de son intersection avec la route de Cambérène jusqu'à la route menant à l'école de Hann Montagne, puis la baie de Hann, de l'école de Hann Montagne au prolongement du Corot sur la mer.

A ce titre, la commune occupe du point de vue spatial une position « à cheval sur la zone d’habitat et la zone industrielle en référence au plan directeur d’urbanisme de Dakar.

elle est par conséquent limitrophe :

  • A l’Est par les Communes d’Arrondissement de Thiaroye sur mer et de Guinaw rail sud
  • A l’Ouest par celles de Hann – Bel-air et de Patte d’oie
  • Au Nord par celle de Pikine Ouest et au Sud par l’Océan Atlantique
  • Démographie

    La population de la commune d’arrondissement de Dalifort s’élève environ à 35.000 habitants. Cette population est composée de diverses ethniques :

    46% pour les Pulaar qui représentent l’ethnie dominante de la localité, les Wolofs viennent en 2éme position avec 39,2%, suivent ensuite les Sérères, mandingues, Diolas avec respectivement 15%, 10% et 8%.

    A coté de ces différentes ethnies, s’ajoute une faible proportion d’étrangers. Du fait de cette expansion démographique de ces dernières années et de la crise socio-économiques, la commune d’arrondissement de Dalifort Foirail connaît de nos jours de nombreuses difficultés socio-économiques. Ces difficultés ont pour nom l’insalubrité, le chômage, la délinquance, la tocsicomanie, la pauvreté pour n’en citer que cela.

    Les activités pratiquées sont :

    • Le Commerce
    • L’Artisanat (Mécanique, Menuiserie, Teinture)
    • L’Elevage
    • La boucherie

    Cadre de Vie

    La vie des Quartiers

    Elle comporte 13 quartiers la typologie de l’habitat dans la commune se répartie comme suit :

    Une zone d’habitat spontanée régulière abritant le site du quartier de Dalifort et sa  zone d’extension immédiate. Cette zone fait l’objet  d’un projet pilote mis en place dans le cadre de la politique nationale de restructuration et de régularisation des quartiers non lotis. Il s’est  basé notamment sur la participation des populations au redressement et à la gestion de leur cadre de vie en échange de leur maintien sur place.

    A la faveur d’une telle initiative pilotée par le projet DUA/GTZ  et par le décret 91-748 du Président de la République faisant du site une propriété de l’Etat.

    Le quartier traditionnel de Dalifort Foirail et sa zone d’extension immédiate.

    Une zone d’habitations modernes comprenant les cités : Hacienda, Hilal, Soleil, Marine, Eaux et Forets, Forces armées ou Gendarmerie, Castors municipaux ou mairie, Assurances, Belvédère Bâtisse, Poste, Générale Foncière. Une zone d’habitant spontané irrégulier : Darou Salam.

    liste des quartiers de la Commune :

    1. Dalifort
    2. Darou salam
    3. Cité hacienda
    4. Cité Hilal
    5. Cité soleil
    6. Cité marine
    7. Cité eaux et forets
    8. Cité forces armées
    9. Cité castors municipaux
    10. Cité assurances
    11. Cité bâtisse
    12. Cité poste
    13. Générale foncière

    Les Services sociaux de Base

    • Assainissement

    Il existe une seule route principale traversant la commune d’Arrondissement de Dalifort Foirail. La question des ordures ménagères est à ce jour sous la responsabilité de la commune de Pikine.

    La gestion des ordures ménagères sont sous la responsabilité des services de la ville de Pikine. Elle procède à l’enlèvement des ordures. Toutefois quelques difficultés subsistent à ce niveau. De même l’absence de dispositif de drainage des eaux pluviales et d’évacuation des eaux usées favorisent la stagnation des eaux ainsi que des risques d’inondation pendant l’hivernage d’où l’émergence des maladies parasitaires et microbiennes.

    Toutefois quelques difficultés subsistent à ce niveau dans la mesure où les bacs à ordures ne sont déposés que le long des axes alentours des quartiers (la circulation à l’intérieur étant rendue quasi impossible par l’étroitesse et les caractères sablonneux des rues).

    Aujourd'hui la Municipalité tente d'articuler les efforts avec ceux des acteurs locaux pour venir a bout de ces difficultès et de contribuer par la même au développement d'une meilleure approche dans la gestion du cadre de vie des populations. Cette approche passera soit par des relations contractualisées entre la Commune d'Arrondissement optimale des ressouces.

    Le problème de l’assainissement, qui reste d’ailleurs le problème le problème crucial  de la commune constitue l’un des défis majeurs de la commune de Dalifort Foirail. Aussi, des activités « correctives » sont déjà en négociation très avancées avec des partenaires.


    Administration Communale

    Pour Rappel, la Commune d’Arrondissement de Dalifort Foirail est créée le 30 Avril 1996 par décret N°96745. Elle couvre une superficie de 253,67 ha, la Commune compte environ 35.000 habitants. Dalifort Foirail est située entre les villes de Dakar et Pikine à laquelle elle appartient.

    La création de la Mairie d’Arrondissement a pour objectif d’appliquer aux grandes villes les principes fondamentaux de la politique de la décentralisation et de déconcentration engagée par Gouvernement depuis plusieurs années pour une meilleure administration des zones urbaines.

    La Mairie est une collectivité locale, personne morale de droit public. Elle regroupe les habitants du  périmètre d’une même localité unis par une solidarité résultant du voisinage, désireux de traiter de leurs propres intérêts et capables de trouver les ressources nécessaires à une action qui leur soit particulière au sein de la Communauté nationale et dans les sens des intérêts de la nation .

    La Communauté est dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Elle s’administre librement par des conseils élus au suffrage universel. La mairie a pour mission la conception, la programmation et la mise en œuvre des actions de développement économique, éducatif, social et culturel d’intérêt local.

    Le Maire

    Le Maire peut recueillir de toute personne physique ou morale toutes propositions relatives à l’impulsion du développement économique et social de la collectivité locale et à l’amélioration du fonctionnement des institutions

    Les compétences du Maire :   

    Il est l’organe exécutif de la Commune, peut sous sa surveillance et sa responsabilité, déléguer par arrêté une partie de ses fonctions à un ou plusieurs de ses adjoints et, en l’absence ou en cas d’empêchement de ses adjoints à des membres du conseil municipal.

    Ces délégations subissent tant qu’elles ne sont pas rapportées. Toutefois, elles cessent sans être expressément rapportées lorsque le Maire de qui elles émanent est décédé, suspendu, révoqué ou déclaré démissionnaire.

    Le maire met fin aux fonctions du secrétaire municipal dans les mêmes formes.

    Le maire est responsable de la mise en œuvre dans sa commune de la politique de développement économique et sociale définie par le gouvernement.

    Le bureau est notamment chargé :

    • d’établir de l’ordre du jour des séances du conseil ;
    • de l’assistance aux services administratifs et techniques dans la conception et la mise en œuvre des actions de participation populaires 
    • de surveiller la rentrée des impôts, taxes et droits municipaux, de prendre ou  de proposer les mesures propres à améliorer le recouvrement.
    • de la détermination du mode d’exécution des travaux communaux, notamment tâcheronnat, investissements humains, entreprises, régis. 

    Le maire est le représentant de la collectivité locale. A ce titre, il est chargé, sous le contrôle du conseil municipal :

    • de conserver, d’entretenir et d’administrer les propriétés et les biens de la commune et de faire, en conséquence, toutes actes conservatoires de ses droits ;
    • de gérer les revenus, de surveiller les services communaux et la comptabilité communales ;
    • de préparer et de proposer le budget, d’ordonnancer les dépenses et de prescrire l’exécution des recettes ;
    • de diriger les travaux communaux
    • de veiller à l’exécution des programmes de développent financés par la commune ou réalisés avec sa participation ;
    • de pourvoir aux mesures relatives à la voirie municipale ;

    Dans le cas où les intérêts particuliers du maire se trouvent en opposition avec ceux de la commune, le conseil municipal désigne un autre des ses membres  pour représenter la commune, soit en justice, soit dans les contrats :

    • de souscrire les marchés, de passer les baux des biens et les adjudications des travaux communaux selon les règles établies par les lois et règlements ;
    • de passer selon les mêmes règles, les actes de vente, d’échange, de partage, d’acceptation de dons ou legs, d’acquisitions, de transactions, lorsque ces actes on été autorisés par le conseil municipal ;
    • de représenter la commune en justice ;
    • d’apporter assistance aux lieux de culte ;

     

    Le Conseil Municipal

    Il est composé de quarante six (46) conseillers élus au suffrage universel direct dont dix (10) femme (20%) sur la liste et 15 % dans le bureau. Le Conseil Municipal règle les affaires de la localité par délibération.

    Il est chargé d'assurer les meilleures conditions de vie des populations. Il est associé aux travaux préparatoires de l'élaboration du plan régional de Développement économique et social. Il peut intervenir sur toutes les questions à caractère économique et social. 

    Le Bureau Municipal

    Le Conseil Municipal élit en son sein le bureau Municipal chargé de seconder l'organe exécutif de la Commune dans la mise en oeuvre de sa politique de développement économique et social définit par l'Etat.

    Composé du Maire, de ses Adjoints et des deux secrétaires élus, le bureau Municipal arrête l'ordre du jour de session du conseil municipal. Il peut se réunir en formation élargie aux présidents de commissions et secrétaires élus :

    • 1er Adjoint au Maire :    Mr Abdoulaye DIALLO
    • 2ème Adjoint au Maire : Mr Amar MBODJ
    • 3ème Adjoint au Maire : Mr Alioune SY

     

    • 1er Secrétaire élu :       Mr Ibrahima Major DIEME
    • 2ème Secrétaire élu :    Mr Aloïs DIATTA

    Les compétences du secrétaire municipal :

    Dans le cadre de l'éxécution, de la Politique Municipale, Le Maire s'appuie sur l'Administration dirigée par le Secrétaire Municipal, supérieur hiérarchique du personnel Administratif et technique de la Commune d'Arrondissement.

    Sous l’autorité du Maire, le secrétaire municipal est chargé d’assurer le bon fonctionnement des services propres de la Commune ainsi que le suivi de l’exécution des taches confiées aux services mis à sa disposition, en outre le Secrétaire Municipal assure le Maire dans la préparation et la présentation au Conseil Municipal du Budget, du compte Administratif et de tout autre acte de gestion courante.

    A ce titre, il assure :

    Une mission Générale d'organisation, d'impulsion, de coordination des services municipaux; une mission de suivi et coordination de l'action des services extérieurs en relation avec la Commune d'Arrondissement.

    • Il assiste aux réunions du bureau, avec voix consultative ;
    • Il participe à toutes les réunions du conseil municipal ;

    Sous l’autorité du Maire, le secrétaire Municipal est le supérieur hiérarchique du personnel administratif et technique de la commune. A ce titre, assure :

    • Une mission de suivi et de coordination de l’action des services extérieurs mis à sa disposition ;
    • Une mission d’organisation, d’impulsion, de coordination des services communaux ;
    • Une mission de suivi en matière de gestion financière et de gestion du personnel.

    (shéma - organigramme)


    Liste des conseillers municipaux (tableau de 46 lignes 2 colones)

    LISTE DES COMMISSIONS

    • COMMISSION DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE L’ACTION SOCIALE
    • Président : Cheikh DIOP - Rapporteur : Lamine Sidah SANE
    • Membres : Pape THIAM, Absa BEYE, Jean Claude Diedhiou, Mamadou DIOP, Adama Badiane, Mor Diouf, Wagane Faye, Abdoulaye Diaw, Abdoulaye Blondin Diouf. 

     

    • COMMISSION DOMAINE ET FONCIER
    • Président : Al Housseynou Diallo - Rapporteur : Hamidou BA
    • Membres : Mamadou Diouf, Pape Thiam,Adama Diop, Khokhane Faye, El Hadji Bambo Bodian, Aloïs Diatta 

     

    • COMMISSION URBANISME ET HABITAT :
    • Président : Mamadou Diouf
    • Rapporteur Abdou Sall
    • Membres : Aloïs Diatta, El Hadji Bambo Bodian, Mbar Faye, Khokhane Faye, Samba Diouf junior, Pape Thiam, Hamidou BA, Wagane Faye, Dibor Faye.

    Ces trois commissions sont supervisées par monsieur Abdoulaye Diallo 1er adjoint au Maire.

     

    • COMMISSION ENVIRONNEMENT ET RESSOURCENATURELLES
    • Président : Abdoulaye Blondin Diouf
    • Rapporteur : Diémé Diagne
    • Membres : El Hadji Bambo Bodian, Absa Bèye, Adama Bodian, Hamidou BA, Aloïs Diatta,Ibrahima Major Diémé.

     

    • COMMISSION DES FINANCES ET DES AFFAIRES ECONOMIQUES
    • Président : Pape Allé Diallo
    • Rapporteur : El Hadji Malick Ndiaye
    • Membres : Fatma Sakho, Samba Diouf, Abdou Sall, Hamidou BA, Al ousseyni Diallo, Dibor Faye, Fatou BA, Absa Bèye, Jean Claude Diédhiou, El Hadji Bambo Bodian, Abdoulaye Diaw, Adama Diop

     

    • COMMISSION ASSAINISSEMENT
    • Président : Hamidou BA
    • Rapporteur : Ibrahima Major DIEME
    • Membres : Jean Claude Diédhiou ;Absa Beye, Cheikh Diop, Lamine Sidah Sané, Mamadou Kâne, Pape Ali Diallo, Al Ousseyni Diallo, Samba Diouf Junior, Abdoulaye Diallo, El Hadji Bambo Bodian, Abdoulaye Faye.

     

    • COMMISSION PLANIFICATION ET AMENAGEMENT DU TERRITOIR
    • Président : Diambouly Manga
    • Rapporteur : Samba Diouf junior
    • Membres : El Hadji Bambo Bodian, Adama Diop, Abdou Sall, Mamadou Diouf, Pape Thiam.

     

    • COMMISSION HALLES ET MARCHES
    • Président : Abdou Faye
    • Rapporteur : Lamine Sidah Sané
    • Membres : El Hadji Malick Ndiaye, Mamadou Diop, Fatou BA, Adama Badiane, Mamdou Diouf , Abdou Sall, Al Ousseyni Diallo, Abdoulaye Diaw, Jean Claude Diédhiou, Abssa Bèye, Pape Thiam, Papa Aly Diallo

    Ces Commissions sont supervisées par Monsieur Amar Mbodji 2ème Adjoint au Maire.

    • COMMISSION JEUNESSE, SPORTS ET LOISIRS
    • Président :  Jean claude  Diédhiou
    • Rapporteur : El Hadji Malick Ndiaye
    • Membres : Lamine Sidah Sané, Abdoulaye Blondin Diouf, El Hadji Bambo Bodian, Al fousseynou Diallo, Mamadou KANE.

     

    • COMMISSION RELATIONS INTERNATIONALES JUMELAGE ET COOPERATION DECENTRALISEE
    • Présidente : Absa BEYE
    • Rapporteur : El hadji Malick NDIAYE
    • Membres : Ibrahima Major DIEME, Jean Claude DIEDHIOU, Adama BADIANE, Lamine Sidah SANE, Mamadou DIOUF, Abdoulaye Blondin DIOUF, Abdou SALL, Samba DIOUF, Khakhane FAYE, Aloïse DIATTA, Mbar FAYE.

     

    • COMMISSION URBANISME ET HABITAT :
    • Président : Mamadou Diouf
    • Rapporteur Abdou Sall
    • Membres : Aloïs Diatta, El Hadji Bambo Bodian, Mbar Faye, Khokhane Faye, Samba Diouf junior, Pape Thiam, Hamidou BA, Wagane Faye, Dibor Faye.

    Ces trios commissions sont supervisées par monsieur Abdoulaye Diallo 1er adjoint au Maire.

    • COMMISSION ENVIRONNEMENT ET RESSOURCENATURELLES
    • Président : Abdoulaye Blondin Diouf
    • Rapporteur : Diémé Diagne
    • Membres : El Hadji Bambo Bodian, Absa Bèye, Adama Bodian, Hamidou BA, Aloïs Diatta,Ibrahima Major Diémé.

     

    • COMMISSION DES FINANCES ET DES AFFAIRES ECONOMIQUES
    • Président : Pape Allé Diallo
    • Rapporteur : El Hadji Malick Ndiaye
    • Membres : Fatma Sakho, Samba Diouf, Abdou Sall, Hamidou BA, Al ousseyni Diallo, Dibor Faye, Fatou BA, Absa Bèye, Jean Claude Diédhiou, El Hadji Bambo Bodian, Abdoulaye Diaw, Adama Diop

     

    • COMMISSION ASSAINISSEMENT
    • Président : Hamidou BA
    • Rapporteur : Ibrahima Major DIEME
    • Membres : Jean Claude Diédhiou ;Absa Beye, Cheikh Diop, Lamine Sidah Sané, Mamadou Kâne, Pape Ali Diallo, Al Ousseyni Diallo, Samba Diouf Junior, Abdoulaye Diallo, El Hadji Bambo Bodian, Abdoulaye Faye.

     

    • COMMISSION PLANIFICATION ET AMENAGEMENT DU TERRITOIR
    • Président : Diambouly Manga
    • Rapporteur : Samba Diouf junior
    • Membres : El Hadji Bambo Bodian, Adama Diop, Abdou Sall, Mamadou Diouf, Pape Thiam.

     

    • COMMISSION HALLES ET MARCHES
    • Président : Abdou Faye
    • Rapporteur : Lamine Sidah Sané
    • Membres : El Hadji Malick Ndiaye, Mamadou Diop, Fatou BA, Adama Badiane, Mamdou Diouf , Abdou Sall, Al Ousseyni Diallo, Abdoulaye Diaw, Jean Claude Diédhiou, Abssa Bèye, Pape Thiam, Papa Aly Diallo

    Ces Commissions sont supervisées par Monsieur Amar Mbodji 2ème Adjoint au Maire.

     

    • COMMISSION JEUNESSE, SPORTS ET LOISIRS
    • Président :  Jean claude  Diédhiou
    • Rapporteur : El Hadji Malick Ndiaye
    • Membres : Lamine Sidah Sané, Abdoulaye Blondin Diouf, El Hadji Bambo Bodian, Al fousseynou Diallo, Mamadou KANE.

     

    • COMMISSION RELATIONS INTERNATIONALES JUMELAGE ET COOPERATION DECENTRALISEE
    • Présidente : Absa BEYE
    • Rapporteur : El hadji Malick NDIAYE
    • Membres : Ibrahima Major DIEME, Jean Claude DIEDHIOU, Adama BADIANE, Lamine Sidah SANE, Mamadou DIOUF, Abdoulaye Blondin DIOUF, Abdou SALL, Samba DIOUF, Khakhane FAYE, Aloïse DIATTA, Mbar FAYE. 

     

    • COMMISSION ART ET CULTURE
    • Présidente : Mamadou DIOP
    • Rapporteur : Aloïse DIATTA
    • Membres : Lamine Sidah SANE, Adama BADIANE, Abdoulaye DIAW, Dibor FAYE, Cheikh DIOP, Absa BEYE.

     

    • COMMISSION EDUCATION ET FORMATION PROFESSIONNELLE
    • Présidente : Pape THIAM
    • Rapporteur : Aloise DIATTA
    • Membres : Hamidou BA, Pape Aly DIALLO, Dibor FAYE, Diémé DIAGNE, Wagane FAYE, Absa BEYE, Abdoulaye DIAW.

     

    • COMMISSION MICRO-FINANCE ET ENTREPRENARIAT  FEMININ
    • Présidente : Adama BADIANE
    • Rapporteur : Absa BEYE
    • Membres : Jean Claude DIEDHIOU, Samba DIOUF, Fatou BA, Fatma SAKHO, Samba DIOUF, Diémé DIAGNE, Lamine S. SANE, Hamidou BA.

     


     

    Economie

    Les infrastructures économiques :

    Dalifort Foirail compte un seul marché dont la gestion relève du ressort de la commune d’arrondissement. A coté de ce marché on y retrouve le marché de parc Lambaye, le marché poisson, la SERAS qui est devenu l’actuel SOGAS (société de gestion des abattoirs du Sénégal), tout juste après la SOGAS il ya aussi Foirail qui est un marché des petits ruminants. Néanmoins qu’ils se trouvent dans la commune d’arrondissement de Dalifort Foirail, la gestion de ces marchés  relève du ressort de la commune de Pikine son parrain.

    En vue de pallier à ce déficit et de mieux développer les activités économiques, un projet de construction d’un nouveau marché moderne est en cours de réalisation.

    Les activités economique à Dalifort se résume essentiellement au secteur ci-dessous :

    • Le Commerce
    • L’Artisanat (Mécanique, Menuiserie, Teinture)
    • L’Elevage
    • La boucherie 

    Equipements et Infrastructures

    La Commune d’Arrondissement de Dalifort demeure encore faiblement équipée à tous les niveaux.

    Les Infrastructures Marchandes

    • Marché de Dalifort
    • Parc Lambaye
    • Marché au poisson
    • SERAS

     


     

    Les Infrastructures Scolaires

    La Commune de Dalifort comporte

    • 03 écoles publiques ;
    • 01 C.E.M. ;
    • 01 case des tout- petits

    Dans ce domaine également de nombreux problèmes sont recensés malgré les efforts déployés.

    A coté de ces structures éducatives formelles, plusieurs classes d’alphabétisation existent dans le cadre de l’éducation de base informelle. Ces classes d’alphabétisation sont pilotées par des moniteurs diplômés et ont été mise en place par ce Christian Children’s Fund, ou l’église luthérienne.  Les principales bénéficiaires en sont les femmes.

    Les Ecoles Publiques

    • l'école Dalifort dont le Directeur est Monsieur Mandione BA – Tél : 77 553-04-97

    Historique de l'Ecole Dalifort

    C'est en décembre 1976  qu'elle a démarrer avec 52 élèves dans un bâtiment désaffecte qui était occupé par un blanc qui s'occupait du commerce des peaux et cornes des animaux. L'école était située sous la haute tension, prés du local de Maurice DIOUF, le soudeur, son emplacement actuel date d'Octobre 1977 avec 2 classes baraques payées par les parents qui ont ajouté 2 autres baraques. Ce n'est qu'au bout de la 5ième   année d'existence que l'Etat, à travers le FED (Fonds Européen de Développement) réalise sa participation en construisant une salle de classe, celle qui est contiguë à la Direction. En 1981, l'APE construit, en dur cette fois ci, 2 classes qui ont accueilli Mr Iba Der THIAM, Ministre de l'Education Nationale de l'époque.

    Dans le cadre de la restructuration du quartier, l'école a bénéficié de 2 classes et d'un bloc sanitaire en 1989. Dans la foulée, trois salles de classes, le bureau du Directeur, le logement du gardien et l'infirmerie sont réalisés avec le programme du CCF (Christian Childrens Fond) actuel PDEF (programme de développement de l'enfant et de la famille). En 1992, l'Etat par le programme Japonais, réhabilite 4 classes en remplacement des baraques. En 1994, la Municipalité avec l'AGETIP , réalise trois classes, sans mobilier et un bloc sanitaire.

    Au 25 Novembre 2005, l'école compta 16 classes traditionnelles, 02 blocs sanitaires, 1 logement de gardien et une infirmerie. Il existe aussi une bibliothèque. Le téléphone et l'électricité seront réunis, sous peu, grâce à la Mairie de Dalifort.

    L'école a un effectif de 793 élèves répartis en 364 (trois cent soixante quatre) et 429 (quatre cent vingt neuf) filles. Elle participe au jeu « GESTU » où elle a remporté plusieurs fois, le trophée zonal et à l'UASSU aussi. Sur le plan pédagogique, elle relève de l'IDEN Dakar Banlieue qui est du département de Dakar, alors que la Commune de Dalifort département de Pikine, donc de la Commune de Pikine.

    Une redistribution s'impose pour une meilleure adéquation entre Administrateurs et administrés. Nous n'en bénéficierons pas du concours de la Mairie de Pikine, même de l'IDEN de Pikine.

    D'ailleurs, un courrier a été adressé au Ministère le 09/06/2005 avec des ampliations aux services et écoles intéressés.

    Composition du Personnel de l'Ecole

    Le personnel est composé d'un Directeur, 16 maîtres dont 5 dames, 1 maître d'arabe et de 2 surveillantes affectées par la Mairie de Dakar.

    • Ecole Cité Mairie dont la Directrice est Madame NDOG – Tél :
    • Ecole Castors Forces Armées dont le directeur est Monsieur Auguste KENNY – Tél : 

    Ecoles Privées

    • Keur Rokhaya
    • Bocar Diogaye DIOUF
    • Khalifa Mansour - Tél 33 832-69
    • Fadilou Mbacké
    • Sant Yalla
    • Ecole Farlu
    • Asmahou Bintou Aboubakrine (Franco - Arabe)

    Les Maternelles

    • Keur rokhaya
    • Keur ismaila 1 et 2 
    • Farlu
    • Bocar Diogaye DIOUF
    • Case des tout petits – Directrice Mme Fama NDIAYE - Tél : 77 515-18-11

    Les Daharas (Ecoles Coraniques)

    • Dahra Thierno Samba BAILA BA (Marché Dalifort) 
    • Abdoulaye HANN (prés de la route bitumé)
    • Abdourahmane BALDE (prés de l'Etat Civil de Dalifort)
    • Ousmane DIAO (Quartier Ibra NDAO)Djibi DIAO 
    • Oustaz TOURE (mosquée Belvédère – Darou – salam)
    • Mosquée C.F.A
    • Oustaz Thiamdoum (cité assurance)
    • Thierno Bocar DIAO 
    • Thierno Samba DIA

     


     

    Les Infrastructures Sanitaires

    Les infrastructures sanitaires, elles sont au nombre de deux :

    • Un poste de santé sur le financement de la Banque Mondiale ;
    • Une maternité ;

    Ils assurent généralement les besoins en santé de la population.

    Aujourd’hui ces infrastructures sanitaires parviennent difficilement à couvrir les besoins en soins des populations.

    Au regard des normes de santé de l’OMS (organisation mondiale de la santé), ce poste de santé et cette maternité sont largement insuffisante pour l’ensemble de la population.

    Parallèlement à ce poste principal, un autre a été créé en 1982 par les populations sur la base de cotisation périodiques afin d’améliorer leur condition de vie sanitaire. Cependant, il est peu fréquenté du fait de son niveau d’équipement peu avancé et de son manque de ressources.

    Hormis ces 2 postes de santé, il existe un cabinet médical privé et une case de santé installée par le biais de l’antenne local Christian Children’s Fund (CCF). Cette ONG qui est présente à Dalifort depuis 1986 œuvre également dans le parrainage d’enfants en leur fournissant une prise en charge éducative, sanitaire, environnement et favorise en même temps la promotion d’activités économiques en faveur des familles bénéficiaires.

    Pour améliorer le système sanitaire de la commune de Dalifort, l’Etat du Sénégal envisage par le biais du Programme national de Développement Local (PNDL) de financer la construction d’un autre poste de santé  à Darou Salam et l’extension de la maternité de Dalifort Foirail au courant l’année 2009.

    journée de consultations gratuites + photo

    La mairie de Dalifort-Forail, en partenariat avec la promotion 2010 des étudiants en Médecine de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), a organisé, samedi dernier, une journée de consultations gratuites à l’endroit des populations de la localité.

    Les populations sont venues très tôt et en nombre en dépit des fêtes de Noël et de la « Tamkharite » (Achoura en arabe ou nouvel an musulman). Le maire Idrissa Diallo a salué la disponibilité des étudiants en fin de parcours universitaire qui, sous la supervision du Pr Serigne Abdoul Bâ, cardiologue de l’hôpital Le Dantec, ont eu la « généreuse idée » de démarrer leurs activités par Dalifort-Forail, une zone très affectée par les inondations et marquée par le manque de canaux d’évacuation des eaux usées.

    Le Pr Anta Tall Dia, marraine de la promotion, a magnifié la participation des médecins et pharmaciens de Dalifort-Forail. Le maire a également remercié le manager de Pfitzner, Mamadou Sow, qui a mis à la disposition de l’équipe médicale un appareil d’ophtalmologie pour le dépistage des diverses pathologies. Quant au Dr Rose Wardini, elle s’est réjouie de la mise à la disposition de l’équipe de gynécologues, un appareil d’échographie et des médicaments pour les femmes enceintes. Les futurs médecins ont travaillé avec l’Infirmier chef du poste de Santé et les jeunes du quartier. Ndèye Awa Dièye, représentant de la promotion 2010, a magnifié la participation des jeunes du quartier dans les préparatifs.

    Le Pr Serigne Bâ, un des pionniers dans l’organisation de la journée, a apprécié le geste en direction de la population souvent démunie, soulignant que l’Etat ne peut pas tout faire seul.

    Ces propos sont repris par le Dr Pape Birane Faye qui soutient que les populations à revenus faibles n’ont pas accès à des soins de qualité. Il souhaite que les initiatives ne soient pas des épiphénomènes.

    Pape Sanor DRAME (journaliste LE SOLEIL)

    Pharmacies

    • Pharmacie de la Cité
    • Pharmacie Nabil Moustapha
    • Pharmacie Mourtalla Falilou Mbacké
    • Pharmacie Nefertiti

     


     

    Sport, Culture et Loisirs

    Les infrastructures sportives et socioculturelles

    Sur ce plan il faut noter la case foyer de Dalifort qui abritait plusieurs activités telles que la teinture, la cordonnerie, un cyber café, un restaurant, une salle de fête et de couture est actuellement non fonctionnelle. 

    La Commune est quasi dépourvue d’infrastructures de ce genre. En effet, il n’existe que :

    • 03 aires des jeux aménagés assez sobres et insuffisantes au regard des besoins des jeunes de la commune ;
    • 02 Terrains de football qui sont opérationnels ;
    • 01 Terrain de basket actuellement envahi par l’eau ;
    • 01 Une case Foyer

    Au plan culturel, les 7 mosquées existantes ont été l’œuvre de la communauté musulmane. Néanmoins, certaines d’entre elles sont en cours de constructions. La communauté chrétienne, quant à elle, bénéficie d’une église.

    La Commune est faiblement dotée d’infrastructures sportives.

    Football

    La Commune de Dalifort dispose de 07 ASC de football nommés ci-dessous :

    • ASC Dalifort Président Mr Ibrahima SY - Tél : 77-550-16- 87 - email : yabadieng@yahoo.fr
    • ASC Thiossane Dalifort Président Mr Gorgui NDIAYE - Tél : 77
    • ASC Jant Bi Cité Soleil Président Mr Vieux TOURE - Tél : 76-696-55-26
    • ASC Les Cités cité CFA Président Mr Djiby DIOP - Tél : 77-401-75-72
    • ASC Darou Salam Président Mr Moustapha MBOW - Tél : 76-852-28-44 / 77-559-03-03
    • ASC Entente Yarakh cité eaux et forêts  - Président Babacar DEME - Tél : 77-573-24-64
    • ASC Général Foncière Président Mr Cheikh D.GUEYE - Tél 77-615-81-31

    Arts Martiaux

    • 01 Salle de Boxe
    • 01 Salle de Karaté
    • 01 Salle de Taek Wendo

    Lutte Traditionnelle

    On peut noter des séances de lutte traditionnelle ou "Mbapat " organisées par l'Association des jeunes lutteurs de Dalifort dénommée écurie de Dalifort dont le président est Monsieur Abdou Faye.


    Culture

    Il existe plusieurs Associations Culturelles, Groupe de Rap, G.P.F.(Groupements Feminins ), Troupes Théatrales, Groupes de Danses, et une Compagnie de Danse Contemporaine PASTEEF qui organise à Dalifort le Festival annuel KAAY FECC

    Pasteef Ballet / Théâtre de Dalifort /Sénégal - Directeur artistique : Papa SY - Quartier Dalifort N°485 DAKAR - Tél : +221 33-832 48 20 / Cell : +221 77-541 85 57

    Groupe de Rap : ils en existent plusieurs dont : - SCOOL MBED (B-One) qui fait de bonnes choses comme le Free Style et le grand concert de la banlieue - Fuk'N kuk et Leergi.

    Groupe de Danse : Kasoumay, Kibarou Baliya , Kaa Mee


    Groupements de Femmes et Associations

    liste des gie et associations


     

    Infos Pratiques

     

     

    Projets recherchant des Partenaires