SIPEEY

...Système dInformation Populaire pour les Collectivités Locales au Sénégal

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Commune de Kaffrine

Envoyer Imprimer PDF

Historique              Visiter le site officiel de la commune

La ville de Kaffrine a été fondée vers 1602 par des populations venues de Namandirou (ville historique qui n'existe plus, elle se trouvait entre le Sénégal et le Mali. Auparavant elle portait le nom de Ndukumane et s'était une vaste région qui s'étendait de Kaffrine (ville actuelle) jusqu'aux limites actuelles de la localité de Koussanar (Région de Tamba).

Le Ndukumane était constitué de Nguer, Birkelane, Pakala, Bambouck, de Mandakh et Hoddar. La première capitale du Ndukumane était Mbelbouck. kaffrine dépendait de Kahone qui était à l'époque la capitale du Saloum. Les rois qui régnaient au trône portaient le titre de Beuleup Ndukumane ou roi du Ndukumane. Le nom de Kaffrine qui signifie "non croyant en langue arabe et socé" lui a été donné du fait de leur refus d'embrasser surtout à la religion musulmane.

Les noms de famille des Beuleup était : Ndao. Les plus célèbres parmis eux étaient :

  • Beuleup Fary Awa Diop Ndao
  • Beuleup Tagouthie Diodio Ndao
  • Beuleup Sandene Ndao
  • Beuleup Gale Maïssa Ndao
  • Beuleup Gnoukhy Ndao
  • Beuleup Diagone Ndao
  • Beuleup Ibrahima Ndao

Le dernier Beuleup Ibrahima Ndao de son vrai nom Kimitang s'était converti lui à l'Islam et avait également fréquenté l'école française. Il incitait les jeunes à fréquenter l'armée française et poussait les populations à se convertir à l'islam : la grande Mosquée de Kaffrine fait partie d'ailleurs de ses réalisations.

Dans la cour des Beuleup il y avait : les Nobles, les Griots, les Teug, les Oudé, les Bambado et une forte armée royale conduite par Ngouniary Ndao

Les Beuleup n'ont pas eu à affronter les colons blancs. Mais Kaffrine était devenue capitale du Ndukumane sous le règne du dernier Beuleup Ibrahima Ndao en 1896. Elle est devenue commune en 1960 et beaucoup de maires se sont succédés à sa tête. Parmi eux :

  • Ousmane Ndiaye ( Thiass)
  • Elh Moussa Ndiogou
  • Abdoulaye Soumaré
  • Mapenda Cissé
  • Saloum Cissé
  • Thierno Birahim Ndao
  • Babacar Gaye
  • Abdoulaye viilane

Géographie

Kaffrine est une localité située au cœur du Sénégal, sur l'axe Dakar-Tambacounda, à 250 Km de la capitale. Elle est limitée au Nord/Ouest par Gossas et Mbacké, au Sud par la Gambie, à l'Est par Tamba; Matam-Linguère . Elle est composée actuellement de Huit quartiers officiels (Escale, Diamaguène TP, Diamaguène Centre , Diamaguène Ndiombène, Pèye , Mbamba, Kaffrine II Nord, Kaffrine II Sud). Sa Superficie est de 440 hectares. Une extension pour porter cette superficie en 1987 hectares est à l'étude.
Le climat est de type Sahélien avec une longue saison sèche et une saison des pluies de 3 mois. Il est pratiquement chaud et sec avec une forte influence de l'harmattan. Les sols sont de type Dior.
Les populations de la ville s'adonnent principalement à l'agriculture, l'élevage et le commerce. Les principales productions agricoles sont le mil et l'arachide.

Démographie

La population de Kaffrine étaait de 16 957 habitants en 1988 (résultats du RGPH). Avec un accroissement naturel de l'ordre de 3%, la population est estimée à 24 676 habitants en 2002. Les moins de15 ans représentent plus de 47% de la population. La catégorie comprise entre 15 et 49 ans est estimée à 23%.
La répartition par sexe laisse apparaître une dominante féminine avec 52% de la population. Les principales ethnies sont : les wolofs 95% ; les peulhs 2, 5%, les sereres 1,5%, les autres 1%. L'islam constitue la religion majoritaire avec 97,5% des effectifs, ensuite le chrétiens et enfin les animistes viennnent en dernière position.

ANNEES

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

POPULATION

26 297

27 177

28 080

29 007

29 957

30 931

31 926

32 942


Administration

Dans la ville de Kaffrine, il y a un préfet qui représente de l'Etat au sein du département de Kaffrine.
L'actuel Préfet est .........................

La Mairie

La commune de Kaffrine a été créée par décret en 1960. Depuis plusieurs maires se sont succédés. C'est ainsi qu'il y a eu comme premier maire :

Monsieur Ousmane Ndiaye Thiass qui gouverna jusqu'à l'éclatement en 1962. Par la suite une délégation spéciale dirigée par le commandant de Cercle Monsieur Momar Diaw a été nommée pour trois mois.

Le deuxième maire de la ville fut Monsieur El hadji Moussa Ndiogou qui avait à ces côtés comme adjoints Monsieur El hadji Mass Lo, et Monsieur El hadji Sanor Mangane. Il siégea de 1963 à 1969.

Après il y a eu Monsieur Abdoulaye Soumare qui fut deux mandats avec comme adjoints : El hadji Ibou Gaye et Abdou Lamine Toure.


Le quatrième maire, Monsieur El hadji Mapenda Cisse avec son équipe composé de Monsieur El hadji Ousmane Fall et de Monsieur Magaye Mergane fut lui aussi trois mandats.

Le cinquième maire de kaffrine se nommait Monsieur Saloum Cisse. Il a été nommé par décret présidentiel et installé le 24 décembre 1984. A sa mort, intervenue durant son exercice, c'est le premier adjoint qui était intérimaire pendant deux ans.

Le sixième et dernier maire avant l'amendement Moussa Sy qui vit naître la délégation spéciale qui était à la tête de la commune de Kaffrine, a pour nom Thierno Birahim Ndao. Il a été installé le 16 Mai 1989 par Monsieur Mamadou Nasir Toure, Préfet du département de Kaffrine.

Le septiéme Maire était El Hadji Babacar GAYE. Il siéga de 2000 à 2008

Le huitiéme et actuel Maire est Adboulaye VILANE, il a été installé le 14 Avril 2008. Son équipe municipale est constitué de :

  • Le Maire : Abdoulaye Vilane
  • 1er Adjoint : Momar Talla Mergane
  • 2ème Adjoint : Ibrahima Wone Ndao
  • 3ème Adjoint : Serigne Niass
  • Secrétaire Général : Hamady Bâ
  • Agent Voyer : Mbagnick Ndiaye

Le Maire

Mot du Maire

Chères Kaffrinoises, chers Kaffrinois, d’ici et d’ailleurs, Une nouvelle année civile vient de commencer. Une de plus pour notre nouvelle cité qui a traversé tant de siècles et qui est toujours là. Ce rythme temporel nous oblige aujourd’hui à émettre des vœux qui comme vous pouvez vous en douter ne peuvent être que bons pour vous tous et surtout pour ceux qui souffrent, quelle que soit l’origine de cette souffrance : maladie, deuil, perte d’emploi, recherche d’emploi, personnes âgées isolées, personnes qui n’ont pas de réconfort affectif ou même le réconfort humain et matériel.

Ces vœux de mieux être dans un monde crispé et en crise, je souhaite qu’ils ne soient pas des vœux pieux, même si nous le savons, cette année aura ses malheurs (et l’actualité nous le dit déjà) et ses vicissitudes. Comme Maire de notre si belle commune, mes préoccupations au quotidien seront de veiller à une avancée individuelle de chacun d’entre vous (et selon vos envies) mais aussi de faire en sorte par tous les moyens que Kaffrine reprenne le chemin de l’espoir avec un développement de ses infrastructures collectives, nécessaires à toute vie communautaire.


Le Conseil Municipal

Liste des conseillers de la commune de Kaffrine 2009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N d’ordre

Prénoms et noms des conseillers municipaux

N téléphone

1

Abdoulaye Vilane

77 373 58 79

2

Momath Talla Mergane

77 659 42 53

3

Ibrahima Wone Ndao

77 651 92 25

4

Serigne Niass

77 570 91 44

5

Khady Dieng

77 250 13 72

6

Mamadou Ndiaye

77 611 18 97

7

Amy Touré

77 438 77 59

8

Aisatou Bâ

77 632 67 75

9

Momy Ndiaye

77 609 12 02

10

Seynabou Ndao

77 356 66 42

11

Atta Dièye Wade

77 514 10 93

12

Fatou Binetou Segnane

77 436 24 06

13

Amath Diaw

77 101 37 58

14

Cheikh Ndao

77 238 55 37

15

Kiné Bèye

77 512 26 12

16

Ibou Faye

77 575 63 54

17

Mata Diallo

 

18

Nafi Ndiogou

 

19

Mamadou Lo Sèye Mbacké

 

20

Papa Amadou Guèye

 

21

Coumba Ndoffène Diouf

 

22

Cheikh Diallo

 

23

Fatoumata Dia

 

24

Amadou Abdoul Dia

 

25

Tapha Fall

 

26

Mamadou Moustapha Ndao

 

27

Aliou Kandji

 

28

Salimata Ndiaye

 

29

Moussa Ndao

 

30

Mbissine Diop

 

31

Alioune Badara Mangane

 

32

El-hadji Abdoul Aziz Seck

 

33

Idrissa Sidibé

 

34

El-hadji Insa Faye

 

35

Yaye Ndao Diop

 

36

Ndella Diouf

 

37

Talla Thiall

 

38

El-hadji Mangane

 

39

Aliou Baldé

 

40

Diallo Seck

 

41

Fatou Dièye

 

42

Aminata Ciré Dia

 

43

Mbaye Kandji

 

44

Mamadou Mbinté

 

45

Assane Mangane

 

46

Saliou Mbow

 

47

Serigne Wilane

 

48

El-hadji Babacar Gaye

 

49

Souleymane Ndao

 

50

Mbaye Ly

 


Les Commissions

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commissions

Vice Président

Rapporteur

Membres

FINANCES

Aliou Baldé

Souleymane Ndao

Moussa Ndao, Aliou Kandj Coumba Ndoffène Diouf, Talla Thiall.

DOMAINES

Serigne Vilane

------

Moussa Ndao, Kiné Béye, Momy Ndiaye, Mbaye Ly, Khady Dieng, Amy Touré, Aliou Kandj, Ibrahima Faye, Coumba Ndoffène Diouf, Talla Thiall, Amath Diaw, Ndella Diouf, Cheikh Ndao.

EDUCATION

Aminata Siré Dia

Souleymane Ndao

Talla Thiall, Alioune Badara Mangane, Amy Touré.

SANTE

Atta Dièye Wade

Khady Dieng

Moussa Ndao, Aminata Ciré Dia, Aliou Baldé, Mbaye Ly, Kiné Béye, Fatou Bintou Signane, Ndella Diouf, Ibrahima Faye.

CULTURE. LOISIR ET ANIMATION

Alioune Badara Mangane

Coumba Ndoffène Diouf

Amy Touré, Moussa Ndao, Coumba Ndoffène Diouf, fatoumata Dia, Amath Diaw, Aissatou Ba, Kiné Béye, Fatou Bintou Signane, Ndella Diouf.

AFFAIRES SOCIALES

Mamadou Ndiaye

Moussa Ndao

Serigne Vilane, Mbaye Ly, Cheikh Ndao, Coumba Ndoffène Diouf, Talla Thiall, Kiné Béye, Seynabou Ndao, Atta Dièye Wade, Momy Ndiaye, Alioune Badara Mangane, Aminata Siré Dia.

HYGIENE, PREVENTION ET SECURITE

Ibrahima Faye

Amath Diaw

Alioune Badara Mangane, Khady Dieng, Kiné Béye, Talla Thiall Aliou Kandj, Seynabou Ndao, Amath Diaw, Amy Touré.

PROMOTION ECONOMIQUE ET ARTISANALE

Moussa Ndao

Momy Ndiaye

Fatoumata Dia, Aissatou Ba, Alioune Badara Mangane, Moussa Ndao, Momy Ndiaye, Kiné Béye, Amy Touré, Khady Dieng.

COOPERATION DECENTRALISEE, JUMELAGE ET COMMUNICATION

Coumba Ndoffène Diouf

Aissatou Ba

Aliou Baldé, Aminata Ciré Dia, Talla Thiall, Ndella Diouf, Kiné Béye, Alioune Badara Mangane, Moussa Ndao, Momy Ndiaye, Khady Dieng, Atta Dièye Wade.

PROMOTION DE LA FEMME ET DE LA PETITE ENFANCE

Seynabou Ndao

Kiné Béye

Aminata Ciré Dia, Atta Dièye Wade, Kiné Béye, Talla Thiall, Mamadou Ndiaye, Momy Ndiaye, Khady Dieng, Amy Touré, Fatou Signane.

TROISIEME AGE

Mbaye Ly

Cheikh Ndao

Momy Ndiaye, Kiné Béye, Fatoumata Dia, Moussa Ndao.

EMPLOI ET MICRO FINANCE

Amy Touré

Fatou Signane

Moussa Ndao, Mamadou Ndiaye, Coumba Ndoffène Diouf, Alioune Badara Mangane, Aliou Baldé, Kiné Béye, Amy Touré, Khady Dieng, Ndella Diouf, Talla Thiall.

JEUNESSE ET SPORT

Ndella Diouf

Amath Diaw

Coumba Ndoffène Diouf, Moussa Ndao, Souleymane Ndao.

CULTE ET AFFAIRES RELIGIEUSES

Talla Thiall

Aminata Ciré Dia

Khady Dieng, Ndella Diouf, Kiné Béye, Serigne Vilane, Cheikh Ndao, Mbaye Ly.

GESTION DES RESSOURCES NATURELLES ET DU CADRE DE VIE

Aliou Kandj

Moussa Ndao

Khady Dieng, Kiné Béye, Amy Touré, Seynabou Ndao, Ndèye Wade, Alioune Badara Mangane, Coumba Ndoffène Diouf, Momy Ndiaye.

NB :

  • Date d’installation du Bureau Municipal : le 14 Avril 2009.
  • Date d’installation des commissions : le 23 Mai 2009.
  • Monsieur le Maire Abdoulaye Vilane est le Président de toutes les commissions énumérées ci-dessus.

 


 

Economie

Les Grandes activités économiques tournent autour de l'agriculture, de l'élevage et du commerce. Ville du centre des terres neuves "KAFFRINE" joue un rôle important dans l'économie de la région. Les activités agropastorales occupent 75% de la population.

Commerce

 

Agriculture et Elevage

Le Département de Kaffrine occupe une bonne place dans le rendement de la culture arachidière. Sa production représentait la moitié de la culture du pays. Cette situation s'est très vite dégradée à cause de la péjoration climatique, d'une surexploitation des terres et d'un manque de semences et de matériels agricoles.

D'autres contraintes de l'agriculture se soulignent au niveau des voies de communication, à l'inaccessibilité au crédit, et les produits cultivables diminuent d'années en années. il faut noter également que l'agriculture suit le cycle des pluies Pour renverser la tendance actuelle il faudrait donc :

  • Maîtrise des superficies en diminuant la surface cultivable
  • Essayer de diversifier la production agricole( ne pas se consacrer qu'à la culture de l'arachide.)
  • Développer les voies de communication pour faciliter le commerce (villageois - commerçants)
  • Donner les semences à temps aux paysans (par exemple dés le mois de mars - avril)
  • et enfin sortir tôt les financements pour l'achat des récoltes.

Kaffrine est une zone d'élevage car le département est frontière de la zone de Darha qui est très populaire dans le secteur de l'élevage et qui est pratiqué par les peulhs sédentaires qui rencontrent d'enormes difficutés liées à un manque d'espace et de paturages ce qui occasionnent souvent des conflits entre agriculteurs et éleveurs dans la localité surtout pendant la période des récoltes.

Tourisme

Transport

Artisanat

L'artisanat est décentralisé en quartre sections, tous fonctionnels qui sont :

  • Kaffrine commune
  • Khoungueul commune
  • Arrondissement Nganda, Birkelane, Malem Hoddar
  • Arrondissement Maka Yop

Elle est composé de trois sections :

  1. artisanat de production qui est confronté au probllème de manque de débouchés.
  2. artisanat d'art au manque de matières premières et un marché inaccessible .
  3. artisanat de service composé des tailleurs, électriciens etc. Il est confronté au manque de débouchés lui aussi.

Perpectives : Elles se résument en ces quels mots

  • Intermédiare de la mutuelle régionale on nourrit d'espoir par des financements de l'Etat. Cette mutuelle a des démembrements au niveau de Kaffrine.
  • Il demande à l'affiliation de tous les artisans à la mutuelle.
  • L'information - Sensibilisation - Formation : Parce qu'il faut une formation pour les artisants.

Infrastructures et Equipements

Données


Education

La commune de Kaffrine porte beaucoup d'espoir à la formation et à l'éducation de sa population. C'est ainsi qu'on y compte Onze (11) écoles primaires ainsi reparties : Dix écoles publiques et une seul écoles privée. Ces écoles regroupent au total 4 595 élèves .

Les Ecoles :

Ecole : Diamaguene Ndiobène
Nom Directeur :
Adresse : Diamaguene Ndiobène

Ecole : Diamaguene T.P
Nom Directeur :
Adresse : Diamaguene T.P.

Ecole : El. Aliou Fana CISSE
Nom Directeur
:Adresse : Escale après le marché

Ecole : El. Ndéné Diodio NDIAYE
Adresse : Diamaguène Ndiobène
Nom Directeur :

Ecole : Kaffrine 3
Adresse : Quartier Peye
Nom Directeur :

Ecole : Kaffrine 6
Adresse : Kaffrine 2 Sud
Nom Directeur :

Ecole : Kaffrine 10
Adresse : Kaffrine 2 Nord
Nom Directeur :

Ecole : Mbamba
Adresse : Mbamba
Nom Directeur :

Ecole : Notre Dame (privée)
Adresse : Quartier Escale

Ecole : Tagouthie Waly NDAO
Adresse : Escale Face Prefecture
Nom Directeur :

Ecole : Waly Fatha NDIAYE
Adresse : Escale près de la salle polyvalente
Nom Directeur :

Daraas (Ecoles Coraniques)

Sur le plan de l'enseignement coranique on compte au total à Kaffrine 33 Daaras regroupant 836 Talibés (étudiants). Cependant il n'en demeure pas moins que ces daaras rencontrent pas mal de problèmes. Entre autres nourritures, logement etc.

Alors pour face à cette situation alarmante, le CPRS (dit, Action Sociale) de Kaffrine a entrepris une organisation des marabouts responsables des daaras, afin de mettre sur pied une Association Pour la Promotion des Daaras de Kaffrine (APDAK).

Cette organisation aura pour objectifs de :

1. Sensibiliser les marabouts sur les méfaits de la mendicité.
2. Proposer des solutions adéquates de lutte contre la mendicité.
3. Proposer les parents des enfants talibés sur leur implication dans la vie des daaras et les inciter à organiser en comités de soutien aux daaras.
4. Proposer aux marabouts la tenue régulière de rencontres en vue de procéder à des échanges d'expériences afin d'aider les uns et les autres à changer leurs comportements dans plusieurs domaines

Alphabétisation

Il existe trois centres d'alphabétisation à Kaffrine. Ces centres ont été crées pour lutter contre la pauvreté et alléger les travaux domestiques en offrant aux analphabètes la possibilité de jouir au moins d'une formation leur permettant de prétendre à un emploi. Leurs actions sont surtout dirigées vers le petit commerce avec financement, formation en gestion, etc. ...

Ces trois centres sont :

  1. Les Amazones
  2. AMFAK
  3. Bélé Ndindi

La formation Professionnelle

La formation Professionnelle n'est pas très poussée à Kaffrine. En effet on remarque qu'il n'existe presque pas de centre de formation professionnel. Les seuls qu'on peut citer sont le Centre National de Formation des Maîtres Techniques Professionnelles ( CNFMETP) dirigé par Monsieur Elimane Malick Dia et la maison de la femme créée par la municipalité de kaffrine pour la promotion de la femme de kaffrine en particulier, et situé dans le quartier Escale. La maison de la femme est actuellement dirigée par Madame Marie Jo, tout nouvellement installée.

 


 

Santé

Données sanitaires


Sports et Loisirs

La vie sportive est marquée par les Associations Sportives et Culturelles (ASC)qui de par leurs activtés occupent les jeunes surtout en période de vacances scolaires. Dans chaque quartier il y a des aires de jeu, cependant ils ne sont pas fonctionnels. Le seul stade qui existe, appelé municipal par les autorités, et 13 Août par les jeunes à la suite d’une marche de revendication en 1998, lui non plus nécessite une grille de protection, et son plateau multifonctionnel n’a pas de poste d’athlétisme. Par contre l’aire de jeu du lycée Babacar Cobar NDAO abrite une piste d’athlétisme et un terrain de basket ball.

Outre les ASC les jeunes de Kafrine se distrayent dans d'autres lieux tels que:

  • Le dancing "Jardin Night Club"
  • La salle de cinema
  • La salle de spectacle
  • La salle polyvalente

sinon, ils se regroupent autour d'associations comme:

  • Association Bokk Xalaat
  • Association pour la diffusion du savoir e de l’éducation des enfants (APDSEE)
  • Association sope pecpe
  • Union fraternelle kaffrine
  • Fosco (foyer du lycée)

Vie Associative

Liste des Associations et OCB


Cultures et Religions

Le théâtre existe depuis les années 50 avec la Troupe théâtrale qui était en même temps avec l'orchestre de la commune et espérance football club gérée par un groupe de jeunes de fonctionnaires autochtones de la ville.
Le théâtre a connu beaucoup de succès a travers les compétitions départementales, Régionales, et nationales, les semaines de la jeunesse avec ancienne troupe du Ndoucoumane.
C'est vers les années 1975 qu un grand artiste nomme Baba Sow Basse reforma alors la troupe avec deux grandes pièces relatant histoire du Ndoucoumane beuleup Fary Awa. Daour
Apres son départ le théâtre connu une grande léthargie


Informations Pratiques

Données

 

Projets recherchant des Partenaires