SIPEEY

...Système dInformation Populaire pour les Collectivités Locales au Sénégal

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Commune de Ourossogui

Envoyer Imprimer PDF

Historique                   Visitez le Site Officiel de la Commune

Le village de Ourossogui est fondé vers le milieu du 18° siècle, plus précisément en 1839 par un berger peulh nommé SOGUI. Des chasseurs venant du Yïrlabé, dans le département de podor (Thikité Mbolo Birane Mbolosidy) se sont tout d'abord installés à Boynadji puis à Touldé Maliam à l'Est de Matam.

Lors d'une randonnée de chasse le nommé Ciré Lorrou Maliam Dia à trouvé un endroit idéal pour la chasse et l'élevage où était installé un berger peulh.Ce dernier est reparti avertir ses compagnons de la découverte. Entre temps le peulh sogui surprit, réfléchi sur les conséquences d'une cohabitation entre chasseurs et éleveurs finalement a choisit de fermer le puits et de partir dans une direction inconnue.

A leur arrivée sur les lieux, le chasseur Dia et ses compagnons ont été surpris de trouver que le peulh est parti sans laisser de traces, alors ils ont décidé d'y habiter et de donner le nom du village à sogui.


Géographie

Presque ceinturée par l'arrondissement de Ogo, Ourossogui est situé à sept kilomètres ( 07 ) Km de Matam ( capitale régionale ), au carrefour de l'axe Saint - Louis - Bakel et de l'axe Linguère - Matam.
Elle est limitée :

  • au Nord, par le village de Thiambé (arrondissement de Ogo)
  • au Sud, par la Communauté rurale de Ogo (chef lieu du même arrondissement)
  • à l'Ouest par les villages de Thiancone Hiraye et Thiancone Boguel (l'arrondissement de Ogo)
  • à l'Est par la Commune de Matam

La Commune est localisée dans le secteur amont de la moyenne vallée, appartenant à la zone soudano - sahélienne. Établie sur la ligne de fracture entre la zone du sol aride et la plaine inondable du Sénégal, Ourossogui est à 420 Km de Saint - Louis et 750 km de Dakar, la capitale. Par l'axe Ourossogui - Linguère - Matam la distance est réduite à 518 Km. Ville carrefour, elle constitue un passage obligé pour le transport.

Carte Google maps

{svmap id="21"}


Administration

Le Maire : Il est l'organe exécutif de la Commune . Il est assisté de deux (02) adjoints dans l'ordre de leur élection .

Le Secrétaire Municipal : Premier collaborateur du Maire, il occupe une place à part entière dans l'équipe municipale au sein de laquelle il concourt plus ou moins activement à l'exécution des décisions . Sous l'autorité du Maire, il est chargé d'assurer le fonctionnement des services de la Commune ainsi que le suivi de l'exécution des tâches confiées aux services mis à sa disposition .
Ses principales missions sont :

  • une mission de suivi et de coordination de l'action des services extérieurs
  • une mission de suivi en matière de gestion financière et de gestion du personnel

La Perception : Les collecteurs et surveillants sont chargés de la collecte des taxes .

Le Secrétariat : il assure le traitement du courrier et des textes

L'Etat - Civil : il est chargé de délivrer les pièces d'état - civil, de célébrer les mariages. Le Maire délègue son pouvoir aux adjoints dans ce domaine précis .

Affaires domaniales : ce bureau s'occupe du foncier, des problèmes d'urbanisme, de l'occupation du domaine public, de la construction etc...

Nettoiement : le service de nettoiement a en charge la collecte, l'évacuation des ordures ménagères, du nettoiement de la ville en général .

Atelier & Garages : le parc de la Mairie est composé de :

  • 02 véhicules L 200
  • 01 tracteur
  • Un chauffeur et un gardien sont chargés d'assurer le fonctionnement et le gardiennage du matériel .

Budget de la Commune

Ressources budgétaires :

Analyse du taux de recouvrements des recettes
Sur une seule série d'années / dépenses de fonctionnement / dépenses d'investissements / bilan recettes / dépenses / fonctionnement / investissement .
D'après le budget établi en 1999, complété par les Fonds étatiques, les recettes de la Commune de Ourossogui sont ainsi structurées :

Recettes ordinaires - Section fonctionnement ( y compris les Fonds de dotation ) : 76 236 498 Frs .
Recettes ordinaires - Section investissement : 47 212 923 Frs .
Fonds de Concours ordinaire - Section investissement : 4 733 521 Frs
Fonds de Concours extraordinaire - Section investissement : 10 000 000 Frs

TOTAL : 138 182 492 Frs

Les postes de recettes les plus importants de la Mairie de Ourossogui sont :

  • les excédents de fonctionnement (24 000 000 Frs soit 33 % du budget)
  • les produits domaniaux (26 000 000 Frs soit 34 %)
  • les produits d'exploitation (12 000 000 Frs dont 10 000 000 Frs proviennent du droit d'alignement et de bornage)
  • les impôts locaux s'élèvent à 5 600 000 Frs soit 7 % des recettes de la Commune, les taxes municipales avoisinent 5 200 000 Frs
  • La section fonctionnement qui absorbe 55 % du budget, dégage cependant un excédent de fonctionnement capitalisé de 32 200 000 Frs. Ainsi 42 % du budget de fonctionnement alimentent le budget d'investissement.
  • La charge salariale du personnel municipal s'élève à 8 957 941 Frs et représente 12 % du budget de fonctionnement.
  • Le budget global d'investissement pour l'année 1999 est de 61 946 444 Frs soit 45 % du budget.
  • La section infrastructure commerciale consomme prés de 19 000 000 du budget
    d'investissement, soit 31% du total investi.
  • La section infrastructure de l'éducation, de la jeunesse et des sports absorbe le reste .

 


Le Maire

Données Maire


Le Conseil Munucipal

Données Conseil Municipal


Economie

L'analyse de l'économie urbaine de Ourossogui permet de situer la ville dans son espace pour l'identification des relations qu'elle entretient avec son hinterland et par l'étude des activités urbaines.

La ville et son hinterland

La fonction urbaine implique l'existence d'un certain nombre d'activités et d'équipements spécifiques. Une ville doit fournir des emplois, des biens et des services. Elle est un lieu d'échanges qui implique une dynamique relationnelle entre la ville et les établissements humains auxquels ces activités sont destinées. Il s'agit du milieu rural et des autres centres urbains avec lesquels, elle entretient des relations de complémentarité ou de dépendance.

Les échanges génèrent des flux d'hommes, de marchandises, de capitaux, etc.. L'étude de ces flux permet de mettre en évidence l'aire de polarisation de la ville ainsi que les types de relations et leur intensité qui dépendent de la qualité des services offerts et du pouvoir de commandement de la ville.

L'hinterland de Ourossogui

Les investigations ont permis de mettre en évidences différentes activités urbaines dans la ville de Ourossogui. On distingue les activités non basiques qui sont destinées au seul usage des habitants de la ville et les activités basiques qui impliquent une dynamique relationnelle. Ces activités basiques générent ainsi deux principaux types de flux qui déterminent deux principales aires de polarisation:

Les flux centrifuges concernent la distribution des produits fabriqués ou importés par la ville et l'aire d'attraction des services de la ville (équipements marchands, scolaire, sanitaire, etc...)

Les flux centripètes qui concernent l'aire de provenance des produits commercialisés dans la ville.

L'étude des aires d'influences des équipements sanitaires, scolaire et marchands sont de bons éléments d'analyse du degré de polarisation.

Aire d'influence des équipements scolaires

Des enquêtes ont été effectuées dans les établissements scolaires de la ville de Ourossogui pour déterminer l'origine géographique des élèves. Les résultats révèlent que l'aire d'influence des équipements scolaires de Ourossogui est assez limitée. Elle est circonscrite dans un rayon moyen de 5 Km La gamme étriquée et le niveau proposé par la ville de Ourossogui sur le plan scolaire explique qu'elle n'exerce qu'une influence locale. En effet, la ville ne comptant que deux établissements primaires de 18 classes qui desservent en premier lieu la population de la cité. Seuls trois villages limitrophes: Ogo, Thiambé et Thiancone y sont représentés et dans un faible pourcentage.

Il convient de signaler que la ville dispose d'un nouvel établissement de cycle secondaire, ce qui a réduit la dépendance vis à vis des autres centres urbains notamment Matam.

Aire d'influence des équipements sanitaires

L'identification des lieux de provenance des malades è partir du dépouillement des registres de consultation a permis de mettre en évidence l'aire d'influence des structures sanitaires de Ourossogui. La carte révèle que leur aire de polarisation s'étend aussi bien à la région de Matam et au département de Podor qu'à la région de Tambacounda. L'existence de l'hôpital de Ourossogui explique l'étendue de cette aire d'attraction. En effet, l'hôpital est un lieu de recours aux soins de la hiérarchie supérieure dans le système de soins. Ainsi, il est la référence des structures sanitaire secondaire et primaire et doit polariser l'ensemble du département de Matam. Toutefois, son influence s'étend au-delà de ce rayon d'action théorique. Les villages limitrophes du département de Bakel font également recours à l'hôpital de Ourossogui. Ainsi, cet hôpital qui a un fort pouvoir de commandement joue un rôle prépondérant et détermine l'attractivité de la ville sur le plan sanitaire.

Aire d'influence de la fonction commerciale

Les enquêtes menées au marché de Ourossogui ont permis de déterminer les lieux d'approvisionnement et l'aire de distribution de la ville. Elles révèlent que la ville de Ourossogui est fortement tributaire de la capitale (Dakar) pour l'approvisionnement en produits alimentaires et manufacturés. Elles montrent également que les lieux d'approvisionnement varient selon le type de commerce (gros, demi-gros, détail) et selon la structure par branche (alimentaire, agricole, manufacturé, etc..).

Le commerce du gros

Les boutiques situées dans le marché central exercent ce commerce qui est dominé par les produits alimentaires (produits de première nécessité, riz, sucre, lait, tomate en conserve, etc.) et des produits manufacturés (quincaillerie, matériel de construction, etc...). En effet, les produits alimentaires représentent 70% des ventes et les produits manufacturés 30%. Les clients viennent des différentes localités de la région de Matam et de la Mauritanie.

Matam

Ogo

Oréfondé

Boynadji

Thiemping


OUROSSOGUI

Taïba

Sédo Sébé

Nabaji civol

Doumga ouro Alpha

Thiambé

Doumga ouro Thierno

Ndouloumadji Dembé

Thiancone

Mogo

 

Le commerce de détail

C’est le commerce plus important par le nombre de points de vente et de commerçants. Il est détenu en majorité par les immigrants venus des autres régions du Sénégal (notamment de diourbel et de Thies), de la Mauritanie et par des commerçants de Podor et de Matam.

Les commerçnats non originaires de Ourossogui

Lieu de provenance
Gros et demis-gros
Détail
Effectifs
 
Effectifs
 
Matam
5
19
8
17
Podor
4
15
>5
11
Mauritanie
4
15
2
4
Touba
3
11
4
9
Thiés
2
7
7
15
Diourbel
2
7
3
6
Taïba
2
7
2
4
Boynadji
1
4
3
6
Thaimbé
1
4
3
6
Kaolack
1
4
2
4
Mogo
1
4
2
4
Louga
1
4
1
2
Gandiol
0
0
2
4
Aéré lao
0
0
2
4
Démette
0
0
1
2
Total
27
100
47
100

Les infrastructures économiques de la Commune

Ourossogui dispose :

  1. d'un marché
  2. d'une gare routière
  3. d'un foirail municipal
  4. d'une fourrière
  5. d'un stade municipal

Conclusion

L'analyse des aires de polarisation de la commune de Ourossogui révèle qu'en dehors du rayonnement sanitaire exercé par l'hôpital, la ville n'a qu'une influence très limitée, en raison de la gamme de service peu diversifiée qu'elle peut fournir à la population de son arrière pays. Or, l'influence d'une ville repose sur la disponibilité des équipements socio-économiques, l'industrie, l'emploi, le réseau routier, l'encadrement technique et administratif... L'essentiel des services administratifs est localisé à Matam.


Infrastructures et Equipements

Infrastructures Educatives

La carte scolaire de la Commune de Ourossogui se présente comme suit :

  • 02 écoles publiques élémentaires avec cycle complet situées dans les quartiers Aïnoumady (école 1 : 12 classes ) et de Moderne (école 2 : 06 classes ) soit au total 1191 élèves répartis dans 18 classes .
  • La municipalité a, en rapport avec l'IDEN ouvert un collège comportant pour l'année scolaire 99 - 2000, trois classes de 6ème et deux de 5ème . Les locaux de l'ADO (Association pour le Développement de Ourossogui) abritent provisoirement ce collège.
  • La municipalité a entrepris depuis quelque mois la construction d'un collège de 05 classes et d'une Direction . Les travaux sont très avancés (90 % de taux de réalisation). Il sera fonctionnel au courant de l'année scolaire 2000 / 2001.
  • Aussi une Maternelle comportant 03 sections est créée et est abritée par un immeuble dont les frais de location sont pris en charge par la Municipalité .

Infrastructures médicaux - sanitaires

Ourossogui dispose de :

  • 01 hôpital à envergure départemental
  • 01 Poste de santé militaire
  • 01 Dispensaire
  • 01 poste de santé municipal non équipé et dépourvu de personnel
  • 02 pharmacies en plus des I.B. de l'Hôpital et du camp militaire

Infrastructures pour le sport, les loisirs et la culture

La Commune abrite les équipements socio - culturels suivants :

  • un mini complexe culturel géré par l'ADO sur financement de l'ADOS
  • une salle des fêtes
  • un stade municipal : sur ce complexe sportif se trouvent deux terrains de basket en plus du terrain de football .

Notons que les équipements sportifs sont déficitaires dans la Commune de Ourossogui. En dehors du stade municipal, ces équipements se limitent simplement à des terrains de sports déficients . L'aménagement de ces terrains et leur équipement s'avèrent comme une nécessité dans les quartiers de Aïnoumady II, Mango II, Moderne II, Moderne III et Windé II. Leur réalisation est éligible aux critères de financement du PAC mais des études techniques et financières doivent être menées au préalable .


Education

La carte scolaire de la Commune de Ourossogui se présente comme suit :

  • 02 écoles publiques élémentaires avec cycle complet situées dans les quartiers Aïnoumady (école 1 : 12 classes ) et de Moderne (école 2 : 06 classes ) soit au total 1191 élèves répartis dans 18 classes .
  • La municipalité a, en rapport avec l'IDEN ouvert un collège comportant pour l'année scolaire 99 - 2000, trois classes de 6ème et deux de 5ème . Les locaux de l'ADO (Association pour le Développement de Ourossogui) abritent provisoirement ce collège.
  • La municipalité a entrepris depuis quelque mois la construction d'un collège de 05 classes et d'une Direction . Les travaux sont très avancés (90 % de taux de réalisation). Il sera fonctionnel au courant de l'année scolaire 2000 / 2001.
  • Aussi une Maternelle comportant 03 sections est créée et est abritée par un immeuble dont les frais de location sont pris en charge par la Municipalité .

Santé

Ourossogui dispose de :

  • 01 hôpital à envergure départemental
  • 01 Poste de santé militaire
  • 01 Dispensaire
  • 01 poste de santé municipal non équipé et dépourvu de personnel
  • 02 pharmacies en plus des I.B. de l'Hôpital et du camp militaire

Sports et Loisirs

Les associations de jeunes sont le plus souvent des associations sportives et culturelles(ASC). Ce sont généralement des associations de quartiers qui regroupent l'ensemble des jeunes. La commune de Ourossogui en compte cinq:

  • L'ASC réveil club de Aïnoumady créée en 1991

  • L'ASC gamou pélital windé créée en 1978

  • L'ASC moderne créée en 1990

  • L'ASC kawral mango créée en 1979

  • L'ASC hôpital créée en 1994

Les ASC sont encadrées par la zone II sous la supervision de l'ODCAV (organisation départementale pour les acyivités de vacance) de Matam. En dehors des activités sportives et culturelles, les ASC s'investissent dans d'autre domaine tels que l'assainissement, le reboisement et l'alphabétisation. A travers le théatre, elles jouent un rôle de sensibilisation des enfents.

Les sources de financement des ASC sont les cotisations, les participations volontaires, la subvention municipale et les activités lucratives. Ces ressources financiéres sont assez limitées.Aussi, les ASC ne fonctionnent pas sans dificultés.Les problémes auquels elles sont confrontées sont:

  • L'exode des bras valides
  • Le manque de moyens financiers
  • L'absence de local
  • L'absence d'équipements socio-culturels.

 


Vie Associative

Les associations à Ourossogui Association de Loi 1901, l’AFVP est désormais Opérateur de ministère des Affaires Etrangères et Européennes (MAEE). La mission de l’AFVP s’intègre auprogramme "Solidarité à l’égard des pays en développement" du Ministère des Affaires étrangères et européennes. l’AFVP a signé, le 18 décembre 2006, un contrat d’objectifs et de moyens, pour la période 2007-2009. Créée en 1963, l’AFVP recrute, forme et encadre des Volontaires de Solidarité Internationale. Elle les affecte sur des missions préalablement identifiées avec ses partenaires (collectivités territoriales, ONG, bureaux d’études…). Elle offre ainsi à des jeunes la possibilité de vivre une première expérience professionnelle, humaine et culturelle dans un pays de l’axe Sud. l’AFVP appuie le développement local et territorial sur les Communes de la région de Matam, telles Ourossogui, Kanel, Sinthiou, Bamambé et Wouro Sidy en partenariat avec l’Association Ardèche Drôme Ourossogui Sénégal (ADOS).

En collaboration avec ADOS, l’association Solidarité Sadéloise Sahel Sénégal a travaillé sur les adductions d’eau. Inauguré en Juin 2007, une pose de 6 km de tuyaux au raccordement de l’ensemble des foyers d’Ourossogui et en prime l’installation de 24 bornes-fontaines. D’un coût total de près de 20 millions de francs CFA, Ce projet a bénéficié d’une subvention du Fonds de Solidarité Prioritaire Initiatives de co-développement, de l’appui de partenaires français ONG Aquassistance et le Conseil Régional d’Ile-de-France. La Direction Régionale de l’hydraulique Sénégalaise a également apporté son concours à cette réalisation. L’association ADOS (Ardèche Drôme Ourossogui Sénégal), est une association dont les objectifs sont, entre autres, de sensibiliser, d’éduquer aux différences culturelles, d’accompagner les initiatives de solidarité et d’échanges avec le Sénégal. Elle intervient dans Les classes scolaires sur les thématiques nord-sud. Elle a nottament réalisé le Nouveau Marché d’Ourossogui.

L’association de Développement de OUROSSOGUI (ADO), crée en septembre 2007 par SQS SAINT QUENTIN SOLIDARITE a pour objectifs de venir en aide aux populations d’Ourossogui à travers des projets de développement socioéconomiques et culturels. Ses projets : Réalisation d’une banque de céréales – Mise en valeur d’un champ collectif de 50 ha – Construction et équipement de 3 écoles – Approvisionnement en médicaments pour le dispensaire et l’hôpital.

Le groupement d’intérêt économique G.I.E JOBURU crée le 15 janvier 1995 a réalisé des projets comme l’implantation de commerces en télé services, d’une exploitation agricole de Maraîchage, et en collaboration avec l’ONG CRESP, la création d’un système d’information pour les communautés de Nabadji Civol & Ourossogui. Siège :Boinadji Roumdé, BP 94-Ourossogui. Sénégal. Tél : +221 9661207 Dakar - Parcelles Assainies, Unité 17 villa N° 469.Tél : +2216494527

Associations/Groupements de promotion féminine
Associations de jeunes
Bokidiawé : 21
Nabadji Civol : 17
Ogo : 12
Ranérou : -

Groupements de promotion féminine
Bokidiawé : 35
Nabadji Civol : 20
Ogo : 11
Ranérou : 02 ( à Mbam-Présidente:Coumba SY, à Ranérou- Présidente: Adjia KASSE )


Informations Pratiques

Données

 

Projets recherchant des Partenaires