SIPEEY

...Système dInformation Populaire pour les Collectivités Locales au Sénégal

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Commune de Khombole

Envoyer Imprimer PDF

Historique                      Visiter le site officiel de la commune

La reconstitution de l’histoire de la ville de Khombole et la chronologie des évènements ont été difficiles à cause de l’absence de sources écrites. Cependant, les informations orales livrées par les anciennes familles ont permis de tracer quelques repères historiques relatifs à la fondation et au développement institutionnel de la Commune

Khombole fut fondée au XVIII siècle. Le premier nom du village était Ndiagane. Une femme sérère du nom de Kodaaly Gning y habitait. Le mythe fondateur du village véhiculé par la tradition orale dit : « Une nuit, un homme à cheval arriva sous une forte pluie devant la demeure de Kodaaly et demanda l’hospitalité. Cette dernière la lui accorda. L’étranger dénommé Mao Bathie Fall fut un descendant de la famille royale du Cayor. Il allait aux lieux de culte des grands féticheurs de Dig Leer situé à 3 km au Sud-Est. Le lendemain, montée sur son cheval Mao laissa tomber sa cravache et demanda à Kodaaly de la lui remettre. La femme s’accroupit prés e l’animal pour ramasser la cravache. Exécutant un geste pour prendre la cravache, l’homme la blessa volontairement au front pour lui laisser une marque indélébile.

Plusieurs années se sont écoulées et Mao B. Fall, devenu Damel du Cayor, revint à Ndiagane. Il convoqua une réunion et ordonna à toutes les femmes de défiler devant lui en enlevant leurs foulards. C’est ainsi qu’il reconnut Kodaaly qui portait une marque au front. En souvenir de son hospitalité, le damel lui accorda des terres. Ainsi, elle devint Lamane (propriétaire de terres) ».
Elle attribuait alors des terres aux populations par « droit de hache ». L’arbre à palabres du site était un spécimen unique dans cette contrée. Il portait le nom de « Dambal » situé près de l’ancien hôtel de ville à Keur Macodou Khary.
Plus tard et par respect à sa stature de témoin devant plusieurs générations, les populations le rebaptisèrent « khombole », parce qu’elles jugeaient ce nom plus beau.

Au cours de la période coloniale, un Français de passage trouva les gens sous l’arbre à palabres et leur demanda le nom du village, ces derniers répondirent « Khombole ». Cette incompréhension a valu au village le nom de « Khombole ».

Mutations et transformations

  • L' occupation coloniale française a bouleversé la situation socio-économique du site. Les autorités coloniales ont fondé la ville de Khombole en 1907. La gare ferroviaire est inaugurée le 23 Avril 1908 par Melly-Lacroix, Directeur général des colonies et Merlaux Ponty Gouverneur Général de l'A.O.F. La gare facilitait l'évacuation des arachides vers Rufisque et Dakar. L'installation des compagnies françaises comme Perraud, Maurel et Prom, Chavanel, Deves et Chaumet, SCOA, NOSOCO, Maurel et Frères, Vézia, FAO, etc… et la réalisation de certaines infrastructures ont entraîné le premier lotissement en 1909.
  • Le cimetière actuel est mis en service en 1910.
  • Amar Guèye HANE est désigné Chef de village de Khombole par les autorités coloniales vers 1912.
  • Une bande de terre large de 70 m séparait les habitations des occidentaux et celles des autochtones. La partie sud qui correspond au boulevard des quartiers Ngandiole et Keur Macodou est transformée en parcelles d'habitation.
  • La première école publique est ouverte en 1916 avec Directrice Madame Madar épouse du Chef de gare. Djigui KANTE est le deuxième directeur en 1918.
  • La zone commerciale couvre aujourd'hui le centre-ville où sont concentrés les services publics (Mairie, Dispensaire, Poste, etc…). Le 25 Septembre 1925, Khombole fut érigée en commune mixte et placée sous l'autorité du commandant de cercle de Thiès. Installation du 1 er médecin à Khombole en 1925, la même année, fut achevée la mosquée financée par Momar Sarr . En 1927, c'est l'ouverture du premier dispensaire. En 1928 Khombole est rattaché au cercle de Thiès. Dans les années 1930, la commune était gérée par des maires délégués désignés par l'administration coloniale.

Cette recherche du consensus préfigurait le processus démocratique qui ne fera que se renforcer au niveau des populations. Après la 2 ème guerre mondiale, El Hadj Babacar Sarr fut le 1 er autochtone nommé maire-délégué. Le 7 Août 1957, Kombole devenait commune de moyen exercice. La même année est construit le centre de l'enfance PMI. Le 6 Juin 1958, le docteur Fiacre Coly fut nommé maire. La commune de Khombole fut versée dans le droit commun par la loi n° 66-64 du 30 Juin 1966 portant code de l'administration communale.


Géographie

Contenu Géographie de la commune


Administration

Contenu Administration de la commune


Le Maire

Données Maire


Le Conseil Munucipal

Données Conseil Municipal


Economie

Données Economiques


Infrastructures et Equipements

Données


Education

Données scolarité


Santé

Données sanitaires


Sports et Loisirs

Données Sportives


Vie Associative

Liste des Associations et OCB


Informations Pratiques

Données

 

Projets recherchant des Partenaires