SIPEEY

...Système dInformation Populaire pour les Collectivités Locales au Sénégal

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Commune d'Arrondissement de Grand Yoff

Envoyer Imprimer PDF

Historique                                                   Visitez le Site Officiel de la Commune réalisé par Rouguiyatou DIALLO et Aïssetou MBODJ

Hôpital Général de GRAND YOFF (CTO)A l’époque, la précarité dominait la vie du quartier car certaines vieilles personnes en se rappelant de cette période expliquent  que les cars qui étaient les moyens de locomotion s’arrêtaient à Castors. Donc, pour parvenir à Grand Yoff, il fallait terminer son chemin en marche, de même l’eau n’était pas disponible. L’approvisionnement était assuré par les camions citernes et le retard accusé par ces citernes constituait un handicap pour le quartier. Cependant il n’est pas sans importance de noter que de nos jours, la vie dans ce quartier est devenue normale en raison des infrastructures et des investissements qu’il a pu bénéficié.

Grand Yoff s’est développé très rapidement et d’autres quartiers ont vu le jour : Taïba, Djiddah, Makka vers les années 64 - 65 et Arafat plus récemment. Les quartiers de Missirah et Khar Yalla avaient respectivement comme chef à cette époque Aly DIALLO et Ndiaga GUEYE.

C’est vers les années 80 que de nouvelles cités furent construites : H.L.M Grand Yoff et plus récemment Scat Urbam, Cité Sonatel, Keur Khadim, Conachap etc…


Situation Géographique

Grand Yoff est limité :

  • à l’Est par l’autoroute entre l'échangeur de Hann et le rond point de la patte d'oie,
  • à l’Ouest par La VDN jusqu'à son intersection avec la route du Front de Terre, 
  • au Sud par la route La route du Front de terre jusqu'à l'échangeur de Hann,.
  • au Nord par la Route de l'aéroport entre le ront point de la patte d'oie et l'échangeur de la Foire.

Il faut souligner que la Commune de Grand Yoff regroupe 3 grands ensembles répartis comme suit :

Khar Yalla , Grand Yoff , HLM Grand Yoff et qui regroupent les sous quartiers suivants :

  • Khar Yalla 1, Khar Yalla 2, Khar Yalla 3
  •  Daroussalam 1, Daroussalam 2, Daroussalam 3
  •  Bagdad 1, Bagdad 2, Bagdad 3
  •  Cité Bastos
  •  Gendarmerie Front de Terre
  •  Cité Marine

Par ailleurs, Grand Yoff est confrontée à un véritable problème d'assainissement car située sur  une zone en forme de cuvette. Chaque année, les populations doivent faire face à des  inondations durant la saison des pluies à cause des eaux ruissellantes venant des Nouvelles Cités et de la Liberté 6. Le système d'évacuation même s'il existe dans certains quartiers comme Taïba, Léona et Arafat est pour la plupart non fonctionnel durant cette période. Ceci pose un véritable problème de salubrité et est source de beaucoup de maladies.De plus, la Commune d'Arrondissement de Grand Yoff est située sur une zone pratiquement inaccessible pendant l'hivernage.

Carte Google Maps

{svmap id="7"}

Démographie de Grand Yoff

La Population s’élève environ à plus de 100.000 habitants. Elle est composée de plusieurs ethnies : Pulaar, Wolof, Sérére, Diola, Brames, Manjack, Balantes etc...

C’est une population très jeune (70 %).

La majorité des habitants sont des musulmans (90 %) et des catholiques (10 %). Il existe toutes les couches sociales et catégories socio - professionnelles du pays : artistes - peintres, ouvriers, fonctionnaires, artisans.

La avicole. Elle tire ses recettes grâce aux impôts et taxes de l’ensemble des structures commerciales existante dans son territoire. Il n’existe pas d’exploitation maraîchère dans la commune.


Administration

contenu Administration


La Mairie

Texte


Le Maire

Texte


Economie

La Commune d’Arrondissement de Grand Yoff est une commune dont l’économie est surtout basée sur le commerce. Il n’existe pratiquement pas d’ industrie ou de société proprement dite. Pour les structures économiques, on peut citer :

  • le marché de Grand Yoff
  • le nouveau marché de Arafat
  • le Cinéma Christa et sa galerie d’art
  • le Centre International du Commerce Extérieur du Sénégal (CICES)
  • l’usine de fabrication d’ustensiles : SAAMA
  • Cimex sise sur l'autoroute
  • les grands magasins de commerce de bois comme Touba Bois
  • les quincailleries, les salons de coiffure, de couture, les télécentres
  • les stations services.
  • les boulangeries

Ce faisant, Grand Yoff est une commune qui n’a ni structure agricole, ni avicole. Elle tire ses recettes grâce aux impôts et taxes de l’ensemble des structures commerciales existante dans son territoire. Il n’existe pas d’exploitation maraîchère dans la commune.


Santé 

Sur le plan des structures, la commune d’Arrondissement de Grand Yoff est plus ou moins développée. Elle compte un centre de santé Nabil CHOUCAIR qui représente le district de la zone, une maternité, des postes de santé, un hôpital (Hôpital Général de Grand Yoff – HOGGY) et des pharmacies.

Il faut noter que l’Initiative de Bamako (I.B.) est appliquée dans le centre et les différents postes de santé, ce qui aide beaucoup les populations qui sont pour la plupart démunies. Elles dénoncent néanmoins la chèreté des médicaments dans les pharmacies et le coût assez élevé des traitements au niveau de HOGGY.

Notons qu’il existe en outre, un Centre d’Education pour la Santé qui s’occupe da la sensibilisation des populations sur certaines maladies comme le SIDA, le Paludisme, la Tuberculose, les M.S.T.
Dans le domaine de la santé des populations, il est à noter que la fréquence du paludisme augmente pendant l’hivernage. De fait, la plupart des malades sont atteints de palu du mois de juin au mois de décembre. Ceci peut être lié aux inondations présentes dans presque tous les quartiers de Grand Yoff  (voir statistiques).

L’HOPITAL GENERAL DE GRAND YOFF

Au début, on parlait de C.T.O. (Centre de Traumatologie et d’Orthopédie) crée en 1986 par la Caisse de Sécurité Sociale.

Cependant, ce n’est qu’en 1989 qu’il a ouvert ses portes dans le but de prendre en charge les accidentés du travail et de la circulation.

En 1985, la Caisse de Sécurité Sociale décide de vendre l’hôpital à cause de sa non rentabilité. L’Etat le rachète et ainsi en 1996, le C.T.O. devient l’Hôpital Général de Grand Yoff.

L’Hôpital Général de Grand Yoff est limité à l’Est par le quartier Léona, au Nord par le Front de Terre, à l’Ouest par l’autoroute et au Sud par le caserne de Front de Terre.
L’hôpital Général de Grand Yoff est actuellement dirigé par M. Yacouba SOW domicilié à Grand Yoff.
Tel. : 827.11.34

L’hôpital compte environ un personnel de 450 personnes plus 10 vigiles pour assurer la sécurité. Il peut contenir près de 300 lits mais la capacité d’accueil effective est de 268 lits. Les cas de malades sont : les fractures, les bronchites et les fièvres en général.

Il existe au sein de l’hôpital trois types de services :

  • les services médicaux
  •  les services administratifs 
  •  les services d’aide aux diagnostics.

En effet, les services administratifs regroupent la direction, le service administratif et financier, le service du personnel, le service des soins infirmiers, le service de la maintenance, le service social, l’A.C.P. (l’Agent Comptable Particulier) ; tous ces services sont subdivisés en divisions.

Après les services administratifs, il y a les services médicaux qui sont séparés en deux notamment les services communs et les services d’hospitalisation.

Les services communs couvrent la consultation interne, le bloc opératoire et la kinésithérapie.


Sport et Loisirs 

Le sport a occupé depuis les années 60 une place primordiale dans les activités de la jeunesse grand yoffoise. En effet, des tournois de football (Coupe Mission) étaient organisés entre les équipes de quartiers mobilisant ainsi toutes les populations.

Les deux grandes équipes étaient SANTOS et DIAKIS. C’est bien après que Grand Yoff est affilié à l’ODCAV (Organisation Départemental de Coordination des Activités de Vacances) de Dakar et devient ainsi la zone 7B dont l’actuel Président s’appelle Ibrahima Papis THIAM de l’A.S.C. Rakadiou.

Aujourd’hui la zone 7B compte treize (13) A.S.C. dont les activités se résument au football.

NB : Le siège de la zone 7B se trouve au Foyer des Jeunes de Grand Yoff. C'est l'organe chargé de la gestion du Mouvement Navétanes dans la Commune de Grand Yoff. Il faut souligner que l'ASC Grand Médine est membre de la Zone B mais se situe dans la Commune de la Patte d'Oie. De même que les ASC Dioubo et Yoon'Wi qui sont de la Commune mais sont affiliées au niveau de la Zone 4B.

Mais le manque d’infrastructures freine quelque peu les ambitions de certains jeunes. Notons que Grand Yoff n’a qu’un seul stade municipal aux HLM Patte d’Oie. Le basket et l’athlétisme sont pratiqués malgré la quasi rareté des structures surtout en athlétisme. Cependant, il existe quelques terrains de basket.

Pour le sport traditionnel, il existe une arène de lutte dénommée Arène Adrien Senghor qui était un grand champion sérére de la lutte. Beaucoup de combats de lutte y sont organisés les week-end.

 l’ASC KAATAN (SCAT-URBAM)

Crée le Dimanche 02 Juillet 1995 au quartier Scat Urbam grand yoff sud foire. Après une multitude de proposition, l’association a voté à l’unanimité " KAATAN " qui veut dire le pouvoir. L’ASC est divisée en 3 volets (culturel, sportif et récréatif). 

 Depuis sa création, l’A.S.C. convoque traditionnellement une assemblée générale extraordinaire dans laquelle est conviée l’ensemble des habitants du quartier. Il faut noter que c’est au cours de cette assemblée générale extraordinaire qu’un comité directeur fort de 27 membres est élu. Il revient à ce comité d’élire de son sein le bureau exécutif. Ce comité exécutif est composé :

  • Président : M. Issa TOURE - tel. : 827.49.41

Mais pour une bonne administration, les tâches sont réparties entre les commissions. Commission médicale. L’A.S.C. dispose d’un terrain d’entraînement qui se situe au centre Talibou DABO. Elle dispose aussi le projet d’un Centre Socio -éducatif polyvalent qui sera le siège de l’A.S.C.

L’A.S.C. Darourahmane

L’A.S.C. Darourahmane a connu des moments de gloire. En effet, sur le plan football, l’équipe sénior a été demi- finaliste zonale en 1987, 1989, 1994, 1995 et 1996 ; elle a été éliminée en quart de finale à trois reprises.

En 1997, 1998 et 1999, l’équipe cadette a eu à se disputer à plusieurs reprises à la finale zonale. Sur le plan culturel, la troupe théâtrale a rayonné pendant des années. En effet, en 4985 - 1986, elle a été championne zonale. L’A.S.C. Darourahmane est l’une des rares associations sportives et culturelles à disposer d’un récépissé. Elle a reçu son récépissé le 16 février 1995.

ASC Darourahmane - Siège social : Centre Talibou DABO - Grand Yoff Tel. : 33 827.49.

A.S.C. DOOLE JI

L’A.S.C. DOOLE JI a été créée en 1989. Parmi les membres fondateurs, on peut citer Mamadou DIALLO, Issa MBAYE, Cheikh BA, Mamadou FAYE, Makhtar BABOU, Oumar CISS, Mor FALL, Mamadou NDIAYE, Birane CISSE, Alfang SANE, Ousmane SAMB 

L’A.S.C. comme son nom l’indique a pour but de promouvoir le développement du sport et de la culture en général.
Elle se fixe aussi pour objectif :

  • d’organiser et de développer les activités culturelles et socio-éducatives pour ce faire, l’A.S.C. dispose d’une troupe culturelle qui s’est illustrée lors de compétitions théâtrales organisées par la Zone 7 B de Grand Yoff en se classant 3ème .
  • de favoriser le développement des activités socio-économiques…
  • d’œuvrer à la sauvegarde de l’environnement
  • et enfin d’entretenir des relations de franche collaboration avec les autres organisations poursuivant les mêmes buts.

 B.P : 13146  - Tél. : 33 827.54.84

L’A.S.C. DOOLE JI se compose de 9 quartiers : Taïba I, Taïba II, Taïba III, Taïba IV, de Maka I, II, III et IV et des quartiers Gazelle I et II.

L'A.S.C. Grand Yoff

L'A.S.C. Grand Yoff est créée vers les années 61 - 62. Il regroupait les quartiers de Fass - Missirah - Santhiaba - Djiddah. L'ambition de cette ejeune équipe était de réussir à regrouper les jeunes du village au sein d'une même entité. L'historique de l'A.S.C. Grand Yoff peut être subdivisé en quatre étapes suivant les noms successifs de l'équipe : 

Au début, les noms des A.S.C. provenaient des célébres équipes européennes. C'est pour cela que l'A.S.C. Grand Yoff s'appelait au début BENFICA, en référence au célèbre club Lisboetes (Portugal). Les couleurs de l'équipe éteient rouge - blanc. Ses premièrs dirigeants étaient Seydou CISSE, Madické THIAW et Aly SECK. Cette équipe s'éclipsera en 1969.

En 1970, un coup de maître fut réussi par les responsables sportifs de Grand Yoff, puisqu'il parviendront à fusionner les deux équipes antagonistes. Mais cela entrainera des problèmes puisque le nombre de licenciés est impressionnant. Pour résoudre ce problème, les responsables sportifs de ce super - club éteient obligés d'éclater la nouvelle entité en deux formations Diankar et Diarama.

Cependant, il faut remarquer que ces deux équipes gérées et administrées par la même sphère dirigeante participaient différemment au Championnat populaire.

En 1975, le football club de Grand Yoff allait être crée regroupant sous une même barrière   les sociétés de Dirarama et de Diankalar.

Le Football Club de Grand Yoff fut créé en 1975 et s'étendait de la  Grand Médine à Khar Yalla. Cette équipe enracinée dans les limites de BENFICA allait devenir une équipe communautaire regroupant l'arrondissement actuel de Grand Yoff. Cette équipe faisait partie de la zone 5 avec les équipes Lébou de Grand Yoff - Ouakam - Hann - Ngor etc... Les performances du club tant qu'au niveau cadets comme séniors ne sont pas assurément le fruit du hasard. Elles découlent d'abord d'une bonne organisation interne. Le club s'appuyait sur un bureau administré par un Secrétaire Général et de quatre commissions (administrative, technique, financière et socio-culturelle).

Le F.C de Grand Yoff a été aussi, une pépinière pour les équipes du championnat national I et II.

Birane LY (Diaraf) - Jean Pierre MENDY (ASFA) - Saliou FALL dit Lika (Taïba) - Jean GOMIS (Almadies) - Sidy Ameth NDIAYE (Gorée) - Youssou DIOUF (Jaaraf) - Paul Diégane DIOUF (Gorée - Jaaraf) - Ousmane SONKO (Dial DIOP - SEIB) - Marcel DIOUF (Police).

En 1994, Abdoulaye DER devient le Président du club et l'est toujours aujourdh'ui. L'équipe est finaliste zonale en 1994, 1/2 finaliste en 1995, champion zonal, vice champion départemental, champion régional en 1996 avec comme entraîneur Joe BASSE et Youssou DIOUF. 1/2 finaliste départemental en 1998 avec comme entraîneur Paul Diégane DIOUF et Vincens GOMIS comme entraîneur. Champion zonal 1991 - 1993, finaliste 92, 95, 96, 99, demi-finaliste 94, 98, cadets.

De 1990 à nos jours presqu'une dizaine de l'A.S.C. Grand Yoff ont fait les beaux jours des équipes du championnat national et même en équipe nationale.

Jean Claude Gomis (Douanes - Jaaraf) - Rolland MENDY, Gisèle SIGNOU, Emile GOMIS, Pape Alassane DIOUF (Gorée), Serge DASYLVA (Gorée - Yeggo), Toni Mario SYLVA (JA - Monaco) - Wathiat MENDY - Ann NDAO - Mamadou SALL Tacle (Cambéréne) - François MENDY (Police) - Opino DIATTA (Jaaraf) - Assane NDIAYE (Gorée) - Amadou NIANG (Port - Jarraff) - Aboubakry DIALLO (Gorée).

Ce qu'il faut savoir sur l'A.S.C. Grand Yoff :

  • Terrains d'entrainement près du CAEDAS et de la missoin BAPTISTE.
  • Couleurs : rouge - jaune - bleu - rouge
  • Stucture : 4 commissions : technique - administrative - financière - socio-culturlle.

A.S.C. GUANG GUI

Créé en 1986 sous l'impulsion de Assane DIOP, l'Association Sportive et Culturelle Guang Gui a tiré son nom d'un grand arbre situté au coeur du marché dont les fruits servaient à préparer le couscous. Elle est dirigée par un Comité Directeur qui élit en son sein un Bureau. L'ASC Guang Gui évolue sous les couleurs Vert-Jaune avec comme couleur de rechange Jaune.

A.S.C. RAKADIOU

Dès 1972 ce quartier vue naître une association sportive et culturelle appelée RAKADIOU dont les diverses activités polarisent toute l’énergie des jeunes de Léona. Cette association présente depuis sa création un palmarès très appréciables aussi bien sur le plan sportif que culturel :

L’équipe cadette de football quand à elle fut championne de la coupe zonale navétanes en 1974 mais aussi fut plusieurs fois demi-finaliste.


Education

Grand Yoff compte une dizaine d'écoles élémentaires publiques, plusieurs privées et un Collège d’Enseignement Moyen qui reçoit les élèves de la sixième à la troisième.
Les écoles de la commune font partie de l’Inspection Départementale de l’Education Nationale (IDEN) de Dakar – Banlieue qui prend en charge tous les établissements de la commune.

Le taux de scolarisation de la commune s’élève à environ 48 % malgré l’effort des autorités et le système des classes à double flux (CDF). Le taux de réussite aux examens surtout élémentaires restent peu satisfaisant à cause des effectifs assez élevés dans les classes et du manque d’encadrement à leur domicile. C’est pourquoi les autorités, en collaboration avec les Associations de Parents d’Elèves (A.P.E.), sont en train de réfléchir sur les solutions appropriées pour relever ce taux.


Religion

Le partage des parcelles à grand-Yoff s’était déroulé en 1957. En ce temps il y avait une mosquée de 4 m² construite en baraque . Ainsi en 1960 avec l’arrivée de l’Elimane GUEYE et d’autres , constatant après une concertation qu’il n’y avait pas de mosquée dans GRAND – Yoff à l’exception de celle des 4 m2 ,et pour facilter la tâche à certains qui se déplaçaient jusqu’en ville afin d’accomplir les 5 prières, décident alors sous la présence de 82 volontaires d’installer en 1967 le fondement de l’actuelle mosquée de Grand –Yoff

Ainsi la date du 9 Novembre 1973 fut la célébration de la 1ère mosquée et le démarrage des prières sous l’assistance de grands Khalifes tels : El hadji Seydou Nourou TALL, Serigne Abdoul AZIZ SY et Serigne Mourtada.

GRANDES MOSQUEES

  • Mosquée Khoubah
  • Mosquée Oumar Foutiyou TALL
  • MosquéeThiossane Arafat

Eglise Saint Paul de Grand Yoff

C’est vers les 1955 et 1956 que les premiers habitants, soucieux de ne pas trop s’éloigner du port et des usines, s’intaillèrent dans la zone de captage.

En souvenir des lébous de Yoff qui leur avaient rendu possible cette installation, ils donnèrent à leur village le nom de Grand Yoff.

En 1965, naissance de la première communauté chrétienne et mise sur pied du " groupe des douze " pour la collection des cotisations.

(En 1965, accompagnement de la communauté naissante par abbé François Xavier DIONE, alors curé de la paroisse Sainte Thérèse de grand Dakar, devenu plus tard Evêque de Thiès. Abbé Prosper DIONE, son successeur, continu l’accompagnement).

En 1966, un petit groupe de chrétiens composé de sénégalais, de béninois et de burkinabé ont demandé aux Pères Maristes de venir célébrer la messe chez eux. Les premières messes se sont faites chez Hilaire De SOUZA. Cette petite communauté s’est agrandie avec la venue d’une communauté Mandjack.

Le Développement de la communauté était devenu si important qu’il faille lui donner un minimum d’infrastructures. Ainsi en 1967, le Père YVES GOUGET (supérieur des pères Maristes de Hann), avec le concours des habitants et de quelques familles amies font construire la première chapelle sur un terrain cédé par monsieur MONTANARY de la paroisse Sainte Thérèse de Grand Dakar.

C’est à la demande de l’abbé Prosper DIONE que MONTANARY cède son terrain

Le 05-Mars 1967 la chapelle est bénie par Monseigneur THIANDOUM.

C’est durant les années 1970-1980 que le quartier va peu à peu perdre son caractère de village pour prendre les aspects contrastés d’une banlieue urbaine. La communauté chrétienne s’élargie avec l’arrivée de nouveaux habitants d’Arafat, Khar-Yalla, HLM Patte D’oie, Patte D’oie Bulders, Cité Millionnaire. Elle sera reconnue comme paroisse le 01-Juilet 1973 par Monseigneur YACINTHE THIANDOUM, en la fête de SAINT PAUL patron des CATHECISTES et de la CHAPELLE.

II – Limites géographiques

A l'heure actuelle, la paroisse saint Paul dépasse les limites de la commune d’arrondissement de Grand Yoff.

Elle est limitée :

  • Au Nord par la route des Niayes, du rond point des casses Parcelles Assainies, à la limite sud des Parcelles Assainies ( Tally Boubesse), à l’Echangeur de Nord Foire,
  • Au Sud par la route du Front de Terre, et après la première passerelle des HLM 1 à la Baie de Hann ;
  • A l’Ouest par la V.D.N (CICES, Camp Le Clerc)
  • A l’Est par Hann Equipe au rond point des cases Parcelles Assainies ;

 

Pour une meilleure approche on l’a découpée en communautés de quartier suivantes :

ARAFAT 1 et 2, CONACHAP, CITE MILLIONNAIRE, DJIDDAH, CITE ELISABETH, FASS MISSIRAH et SANTHIABA , GENDARMERIE, GRAND MEDINE, HANN CHAPELLE, HANN MONTAGNE et YARRAX, HLM GRAND YOFF, HLM PATTE D’OIE, LEONA, MAKA-GAZELLE et D’AROURAHMANE, SCAT URBAM, SIPRES, TAÏBA, PATTE D’OIE BULDERS, KHAR YALLA.

Organisation de la paroisse


 Culture

La commune d’arrondissement de Grand Yoff regroupe presque toutes les ethnies du pays. Ce faisant, elle constitue une diversité éthnique et culturelle et demeurant incontestablement un véritable outil de développement culturel. En effet, on y rencontre des troupes folklorique Pulaar, Sérère, Mandjack, Diola, Brame etc...dans le domaine traditionnel. Il existe en outre des troupes culturelles dans chaque ASC et des troupes de jeunes qui s’adonnent à la danse et à la chorégraphie : parmi eux, on peut citer Rich Boys, Black Rangers…

Pour les structures culturelles, il y a le Foyer des Jeunes de Grand-yoff qui regroupe l’ensemble des activités culturelles de la Commune et une galerie d’Art au Complexe Christa


Infrastructures

Texte


Informations Pratiques

Texte

 

Projets recherchant des Partenaires